Pascal Donnadieu : « Il faut que l’on retrouve cette situation d’outsider »

Pour Pascal Donnadieu, ses joueurs doivent retrouver la situation d’outsider qui leur avait tant réussi lors de la dernière saison.

Pascal-Donnadieu-ClaireMacelA l’heure où le championnat en est à la fin de la phase aller, la JSF Nanterre a pu faire le constat qu’un titre de champion de France n’était pas une chose facile à défendre. Chaque semaine l’équipe, qu’elle se déplace ou qu’elle reçoive, est attendue de pied ferme par son adversaire. Selon Pascal Donnadieu, cette donne n’est pas toujours simple à gérer pour ses joueurs.

« Aujourd’hui la difficulté c’est qu’en Pro A on est la bête à traquer parce qu’on est champion de France. On a beaucoup parlé de nous à travers l’Euroleague, à travers la Pro A. On a un statut à défendre. Et les équipes ne face sont aujourd’hui très motivées, sont préparées, ont envies de se faire le champion de France et c’est tout à fait normal. Nous par rapport à ça on doit s’adapter ».

Face au BCM Gravelines-Dunkerque, Nanterre n’a pas su le faire et l’équipe s’est fait sanctionnée sur la première mi-temps.

« Gravelines sur le papier ça n’est pas moins fort que Nanterre, loin de là. Ce soir (samedi) il n’y a eu que de la bonne agressivité de leur part, il y’a eu de la qualité. Mais dans l’engagement en première mi-temps on n’était pas là. En deuxième mi-temps la différence c’est qu’on s’est battus et on s’est jetés sur les ballons. On s’est mis au même niveau d’intensité qu’eux, on n’a pas forcément mieux joué au basket. Si on ne change pas d’attitude on va droit dans le mur car on se fera défoncer toutes les semaines parce qu’on ne prendra pas de plaisir. Il faut que l’on retrouve cette situation d’outsider, cette année on n’a rien prouvé ».

Lors de la prochaine journée de Pro A, Nanterre se déplacera sur le parquet du Mans, un match qui s’annonce compliqué face à un adversaire qui traditionnellement ne réussit pas aux Franciliens. Sur cette rencontre Pascal Donnadieu devra à nouveau laisser un JNFL sur le banc. Si c’est Will Daniels qui a été mis de côté face au BCM, rien ne dit que le même choix sera fait pour cette rencontre dans la Sarthe.

« On peut dire aujourd’hui (samedi) que ça n’était pas forcément le bon choix. Je suis parti du principe que l’on ne pouvait pas sortir Gladyr, Kevin Lisch c’est quand même bien qu »il soit en soutien de Trent Meacham. David Lighty est normalement un joueur polyvalent capable de jouer sur plusieurs postes, Deshaun Thomas est à 17 points de moyenne dans les matchs à domicile. Will, je le sentais moins concerné ces derniers temps donc on a fait le choix de le mettre sur le côté. Pour moi sur ce que j’ai vu du match si j’avais du mettre Will à la place de quelqu’un ça aurait été à la place de David Lighty. Mais ce système n’est pas mal vécu. On a beaucoup de matchs, de compétitions. On fera les choix en fonction éventuellement de l’adversaire, de la fatigue, de comment ça se passe. Mais quand Will est sorti il n’y a pas eu de problème ».

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.