Pascal Donnadieu : « Il faut rendre hommage à notre staff »

Outre la performance de Deshaun Thomas, Pascal Donnadieu a salué l’aide de son staff (kiné et préparateur physique) dans les bons résultats de l’équipe.

Pascal-Donnadieu-large-ClaireMacelSur la victoire

« Après Moscou on ne s’attendait pas à un match facile. Un match à l’extérieur, contexte de derby… On savait que ça allait être un match compliqué et ça l’a été. Je pense que le PL avait comme consigne d’attaquer vite et de mettre beaucoup de rythme. C’est ce qu’ils ont fait et nous on n’a pas été dedans. Où on voit que l’on a une équipe intéressante c’est quand au début de match il a fallu se fâcher et hausser la voix, il y’a eu réaction des joueurs. C’est quelque chose de forcément encourageant pour la suite ».

Sur la question du physique

« Comme l’enchaînement des matchs est quelque chose de nouveau pour nous, forcément on a des craintes. On essaye vraiment de faire le maximum. L’organisation de l’équipe a été bâtie en termes de soins, de récup…avec le préparateur physique (Vincent Dziagwa) et le kiné (Nicolas Barth). Il faut leur rendre hommage dans cette question du calendrier. Bien évidemment je suis novice mais si on n’a pas un staff performant dans ces deux secteurs on ne peut pas aller bien loin. On essaye de faire un programme très adapté, on a fait des soins hier (vendredi). En gros on essaye de travailler plus en qualité qu’en quantité. On essaye vraiment de s’attacher à ce qu’il y’ait vraiment beaucoup de récupération ».

Sur la performance de Deshaun Thomas

« Deshaun Thomas là y’a gros match. Il fait 10/12 au tir, en 25 minutes il fait 25 d’éval. On voit bien que tous les clubs on essaye de faire que nos rookies soient le plus vite possible opérationnels. Lui c’est vraiment un joueur sur lequel j’avais craqué. Je lui tire un gros coup de chapeau. J’ai rarement l’habitude de mettre en avant une performance individuelle mais ce soir (hier) ce qu’il a fait ça permet aussi à Will Daniels d’être intense pendant une vingtaine de minutes.

Quand on recrute un joueur j’essaye de le cibler par rapport à notre philosophie de jeu. Lui j’ai eu l’impression qu’il correspondrait bien à ce que l’on voulait mettre en place. C’est un quatre capable de s’écarter, très habile de ses mains, un petit peu de post-up… Après il y’a d’autres critères qui ont été importants pour moi comme Ohio State. Autant il y’a des universités qui font un peu n’importe quoi, mais avec Deshaun Thomas il y’a un programme où il n’a pas été fait n’importe quoi. Après il y’a aussi le fait que pour les Spurs il n’y a jamais de tour de draft inutile. Ils ne draftent pas comme ça les joueurs sur des malentendus ».

 

Crédit photo : Clair Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. NICK

    Une vraie bête technique munis d'un poignet en or! Gros défenseur sur les pick and roll.