Pascal Donnadieu : « Il n’y a pas de raison de se relâcher »

Alors que Nanterre est proche de se qualifier pour le Last16 de l’Eurochallenge, Pascal Donnadieu estime que l’équipe n’a pas de raison de se relâcher.

Pascal Donnadieu 1 Ann-Dee LamourEn battant largement Mons-Hainaut (88-68), la JSF Nanterre a fait coup double. D’une part les Franciliens ont conservé leur invincibilité dans la compétition et de l’autre ils ont creusé un écart conséquent au pointaverage face à un concurrent direct pour la première place. Celle-ci est d’ailleurs fortement espérée par le coach Pascal Donnadieu qui aimerait notamment éviter de retrouver les Turcs de Trabzonspor au tour suivant.

« Notre adversaire principal dans la poule c’est Mons. Si on imagine que l’on se retrouve à égalité au nombre de victoires c’est sûr que de pouvoir gagner de ving points c’est un bonus, c’est comme une demie-victoire en plus. J’ai bataillé avec mes joueurs tout le match pour garder un écart relativement suffisant ».

Mais si la qualification est proche (il suffit d’une victoire à domicile face à Kataja lors de la prochaine journée), le technicien estime que ses joueurs ne lèveront pas le pied. Les prochaines rencontres serviront notamment à maintenir une dynamique positive.

« Le prochain match est à domicile et le calendrier est plutôt bien fait. Si on gagne contree Kataja on serait qualifié. On essaye de regarder ce qui se fait dans les autres poules. Je reste en tout cas persuadé que le meilleur moyen de garder la confiance c’est de disputer de bons matchs. Les matchs d’Eurochallenge c’est mieux que des entrainements car on est en situation de match réelle avec de bons adversaires comme les Nichols, Battle, Smith…des joueurs référencés. On a aucune raison de se relâcher sur les trois prochains matchs ».

La balle est donc plus que jamais entre les mains des Nanterriens.

Alors que l’on a appris hier mardi la disparition du grand Alain Gilles, Pascal Donnadieu a tenu à lui rendre hommage avec ces quelques mots : « Quand vous perdez une légende du basket comme Alain Gilles on ne peut que lui rendre hommage et lui dédier à notre petit niveau cette victoire. C’était une vraie légende du basket français ».

 

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.