Pascal Donnadieu : « Important que tout le monde se soit senti concerné »

Pour Pascal Donnadieu, il y’avait de la satisfaction que l’équipe ait respecté le plan de jeu face à Sopron.

Une large victoire (106 à 75), l’ensemble des joueurs qui marquent, des temps de jeu bien répartis et un ticket acquis pour le deuxième tour… Contre Sopron Nanterre92 a quasiment vécu le scénario idéal. Pour l’entraîneur Pascal Donnadieu l’une des choses les plus importantes est d’avoir pu partager les temps de jeu.

« Souvent à la fin de ce genre de match on nous dit que c’était facile mais je rappelle qu’à l’aller on avait gagné de seulement deux points. C’est une équipe qui pratique un bon jeu. C’est surtout parce qu’on les a respecté et pas sous-estimé et que l’on a essayé de mettre plus d’intensité que les derniers matchs qu’on a réussi à creuser l’écart. On a bien appliqué ce que l’on voulait mettre en place. J’avais aussi dit aux joueurs que comme on jouait dans deux jours (vendredi à Dijon) il était important que tout le monde se sente concerné pour que l’on puisse vite rentrer dans les rotations.Ce genre de match peut nous permettre de progresser, de relancer les joueurs qui, peut-être, doutent un peu. C’est pour ça qu’il était important que les titulaires au départ fassent le job. Le plus important c’est quasiment ce qui va se penser vendredi. Pour moi Dijon c’est quasiment la salle la plus dur en France. Je ne vais peut-être pas me faire des amis mais s’imposer à Dijon en ProA c’est ce qu’il y’a de plus dur. Chris Warren ? Il a une petite hyper-extension au niveau du bras. Je considèrais qu’avec +18 et qu’il n’était pas la peine de prendre des risques insensés et que l’on pouvait prendre des risques sans lui ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.