Pascal Donnadieu : « Je ne regrette pas d’avoir prêté Jean-Marc »

Pascal Donnadieu a fait le point sur la recherche d’un pigiste médical pour Youssou Ndoye.

Entre Nanterre92 et Boulazac, le rythme de la rencontre aura parfois été bizarre. En effet, on a eu le droit à un match de séries au terme duquel les Franciliens auront mieux négocié leurs temps-forts. Mais pour le coach Pascal Donnadieu, ce sont les stops défensifs qui ont permis de faire la différence.

« C’est vrai que ça a été un match de séries avec déjà une entame catastrophique. En plus, Taylor Smith s’est trouvé à deux fautes très rapidement. Comme on n’a pas d’autre poste 5 il faut bricoler. C’est pour ça que j’ai vite mis Samuel (Eyango Dingo) sur le terrain. Après j’ai trouvé que l’on a fait une première mi-temps plutôt correcte, mis à part l’entame. On a eu un gros passage à vide quand ils menaient 63-54. Le problème c’est que l’on ne peut pas faire beaucoup de rotations. La 3e faute d’Isaia Cordinier, de Devin Oliver nous ont coûté beaucoup de points. Quand on a refait ce double changement, on est revenu dans le match grâce à des stops défensifs. Ce soir (hier), je suis très fier de ce que l’on a produit. On a été capable de bricoler, de se battre et de l’emporter ».

Le technicien a aussi fait le point sur la recherche d’un pigiste médical pour Youssou Ndoye.

« On essaye. Déjà il faut que ça soit un bosman-cotonou ou un Français. La problématique est très compliquée. Quand un joueur se blesse il y a des assurances et des prévoyances, mais vous perdez beaucoup d’argent. L’enveloppe que l’on a pour prendre un remplaçant est très limitée. On cherche, mais on ne veut pas prendre un joueur pour prendre un joueur. je suis aussi bien conscient que si on n’a pas un intérieur qui vient nous renforcer, on ne pourra pas prétendre disputer les playoffs.

Je ne regrette pas non plus d’avoir prêté Jean-Marc Pansa, même si aujourd’hui on se retrouve un peu déshabillé. En début de saison après le départ d’Ovie Soko, on s’est retrouvé avec Youss Ndoye. J’avais donné ma parole à noël à Jean-Marc que, vu le déséquilibre de l’équipe, s’il ne jouait pas beaucoup je le prêterais, même au risque de se retrouver dans notre situation actuelle. Par respect vis-à-vis de Jean-Marc, je me devais de respecter mes engagements ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.