Pascal Donnadieu : « Jeremy Senglin a un talent propre à lui »

Après le succès de Nanterre92 face à Bologne, Pascal Donnadieu n’a pas manqué de féliciter son groupe, et notamment Jeremy Senglin.

En l’absence de Dominic Waters, et dans l’attente que Nick Johnson puisse faire ses débuts samedi en championnat, Jeremy Senglin est encore plus sur le devant de la scène. Face à Bologne, sa vista a une nouvelle fois fait merveille. En conférence de presse, son coach Pascal Donnadieu l’a mis en avant, tout comma la perf notable de l’équipe.

« On a fait un match héroïque dans l’état d’esprit et tactiquement. Çà va se jouer là-bas, on est conscients que l’écart est très faible. On doit considérer le match de la semaine prochaine comme un match sec. C’est difficile de sortir un joueur dans ces matches mais nos Postes 5 ont été dominant. Demetrius a mis une grosse activité et pris des rebonds offensifs. Julian a été impactant et dominant sous les paniers. Notre adresse à 3pts a été fluctuante ce soir mais j’ai aimé la qualité de notre partie défensive. Les 4 derniers matches de BCL, ce sont 4 grosses performances. Ce match fait partie des matches âpres qu’on a eu à disputer en Europe car on a fait quelques gros coups. Notre production collective a été super intéressante ce soir. On a joué dans une atmosphère de folie. On fait ce mériter pour vivre de telles émotions. On a réussi à tenir tête à Bologne, je suis satisfait. Je suis surpris d’avoir rivalisé sur la durée, on n’a pas les mêmes qualités de rotations. L’appui du public a été énorme, il donne une force morale. Le groupe vit bien, travaille bien et c’est plus facile pour le staff. Nick ne sera pas de trop samedi. La blessure de Dominic ne cicatrise pas plus rapidement qu’on l’espérait. Il faut encore compter 4 grosses semaines. On avait besoin de force vive car la corde peut casser. C’est un garçon qui semble avoir une bonne mentalité, il va se mettre dans le collectif. Ça devenait vital d’avoir un joueur supplémentaire. Jeremy Senglin a un talent propre à lui. Ce qui m’étonne, c’est qu’il joue 37 minutes face à une opposition de très haut niveau. Il joue avec le même degré d’intensité des deux côtés du parquet, il garde de la sérénité et fait les bons choix. Sa performance est épatante sur la durée. Il se gère, il repousse ses limites ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.