Pascal Donnadieu : « La pauvreté au rebond de nos trois postes 5 est choquante »

Malgré la victoire, l’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu est conscient que son équipe a encore des lacunes, notamment sur le poste 5.

Nanterre92 a peut être gagné face à Châlons-Reims d’un point mais le coach Pascal Donnadieu avait des choses à critiquer sur la prestation de son équipe, notamment au rebond. En effet, les trois postes 5 de l’équipe n’ont apporté que 6 rebonds. Pour le technicien, il faut absolument que l’équipe trouve les moyens de régler ce problème afin de pouvoir disputer les playoffs à l’issue de la saison régulière.

« Ce match je ne l’ai pas bien vécu. Il faut être honnête : Châlons Reims, pour différentes raisons, aurait mérité de gagner; ils ont mieux joué que nous. On a eu ce petit soupçon de réussite avec Heiko qui est un vrai clutch-player. Mais notre prestation d’ensemble n’est pas un bon match. On a un énorme problème dans le jeu intérieur, notamment au rebond. On ne pourra pas envisager de faire les playoffs tant qu’on n’aura pas réglé ce problème-là. Ils prennent 15 rebonds offs, si ce n’était que la vérité d’un match je dirais pourquoi pas; mais on va devoir trouver des solutions. Si on n’en trouve pas on regardera les playoffs à la télé. On ne peut continuer comme ça; c’est hallucinant, hallucinant (il répète). La pauvreté au rebond de nos trois postes 5 est choquante.

Il y’a des aspects du jeu que l’on peut travailler techniquement mais tant qu’il n’y aura pas une prise de conscience de leur part… Ils ne sont pas concentrés et concernés par le rebond. J’espère que ça n’est pas une question d’envie. Le rebond c’est une question de détermination. C’est un peu comme la défense on dit que c’est 70% de technique, 30 de mental. A part faire rentrer six joueurs, je ne vois pas comment on va régler ce problème. Vu le niveau de Dijon aujourd’hui, vu nos problèmes actuels, je ne vois pas comment on pourrait exister mercredi prochain.

Vu le manque d’impact d’Alade Aminu j’ai toujours espoir que Jo soit plus impactant dans la raquette. Le problème c’est qu’il ne faut pas qu’il se disperse et qu’il nous choppe quelques rebonds. Il se bat mais il est dans son registre. Je l’ai pris pour jouer 10/15 minutes; là je le fais jouer 24 c’est trop. Il le fait plutôt pas mal mais c’est un problème de finition.

Je marche beaucoup au feeling et j’ai bien aimé ce qu’a proposé Justin (Edwards) toute la semaine. Il va nous régler pas mal de problèmes de complémentarité dans le jeu extérieur. C’est un joueur fort au rebond donc je l’ai pris aussi par rapport à ça, et pour l’agressivité vers le cercle. Je considère que pour un joueur arrivé lundi c’est très complet. J’aime beaucoup et il devrait beaucoup nous apporter. Je suis content de son apport et content de trouver quelques motifs de satisfaction (sur ce match) ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.