Pascal Donnadieu : « La première sortie est encourageante »

S’il reste prudent, l’entraîneur Pascal Donnadieu est satisfait de la première sortie de ses joueurs (victoire 76 à 73 en amical face à Bruxelles).

Hier face à Bruxelles, Nanterre92 a disputé son premier match amical. Une sortie encourageante, remportée sur le score de 76 à 73, et ce malgré l’arrivée tardive de plusieurs joueurs. Après la rencontre, l’entraîneur Pascal Donnadieu a tiré un premier bilan positif, même s’il ne veut pas s’enflammer pour la suite.

Avis sur cette première sortie

« On a déjà récupéré Dominic Waters et Julian Gamble jeudi, ils étaient arrivés mercredi. Corentin Carne et Yannis Morin, eux, sont arrivés mardi. Ça fait quatre joueurs de l’effectif avec qui on a à peine cinq jours de vécu. Ce n’est pas facile de créer un collectif. Compte-tenu de tout ça, je trouve que la première sortie est encourageante. Ce sont un peu les sensations que j’avais eu à l’entraînement. J’aime bien déjà l’état d’esprit de l’équipe, ce qu’ils veulent produire. Mais il y a encore du travail. On a beaucoup travaillé parce que fin août, on a trois joueurs qui partent en sélection. C’est moins progressif que d’habitude. On ne les a pas lâché, on les a entraîné deux fois dur hier (vendredi). Forcément la deuxième mi-temps est liée, je pense à la fatigue physique. Mais aussi au fait que Bruxelles a commencé avant nous, et contre Strasbourg on a vu qu’ils avaient fait un très bon match. Je suis satisfait pour l’instant, mais il ne faut pas s’enflammer. La marge de progression est énorme ».

L’envie de jouer ensemble

« Ça a toujours été dans L’ADN du club. Je ne vais pas revenir sur l’année dernière, mais ça a été extrêmement compliqué. Cette année, j’ai essayé de trouver des joueurs qui correspondent à ce que l’on voulait mettre en place. On a essayé de rajouter un peu plus d’impact à l’intérieur, surtout offensivement par rapport à Julian Gamble. Il a 40% de son niveau, mais c’est un gars à qui on peut donner la balle poste bas. Avec Jean-Marc (Pansa), on a fait un pari, et on va beaucoup travailler avec lui. Sur ce match, Waters et Gamble sont un peu un ton en-dessous car ils viennent d’arriver. Après Palsson, Juskevicius et le petit Senglin ont fait un très bon match ».

Julian Gamble et le choix des recrues

« Je ne vais pas dire qu’on a pris tous nos premiers choix compte-tenu de notre enveloppe, mais Julian c »était un choix important pour nous. Il fallait un 5 un peu impactant. C’est un joueur que je voulais vraiment. Le petit Senglin ça a aussi été un choix très tôt. Les joueurs qu’on a pris ce ne sont pas des choix par défaut. Waters est un meneur d’expérience et sera complémentaire ».

Le cas Demetrius Treadwell

« Il a un profil de 4/5 très athlétique et fort rebondeur. Il faut aussi couvrir un peu le manque d’expérience de Jean-Marc. On devait prendre un 4, mais qui vraiment pouvait jouer 5. On a eu de la chance de pouvoir prendre Yannis (Morin, en pige médicale). Lui veut faire sa saison en G-League. Trouver un pigiste de qualité et assez proche de ce que l’on recherche, je considère que c’est bien. Il va nous apporter sa densité ».

L’équilibre de l’équipe

« Il faut se servir de ce qui a été moyennement l’année d’avant. On a maintenant quelques années d’expérience en Pro A. On a souvent été réputé pour être une équipe de forts shooteurs. Mais c’est bien aussi d’avoir cette alternance. On veut avoir un vrai secteur intérieur impactant, pour ensuite profiter de nos shooteurs. C’était important pour nous d’être moins prévisible, et d’apporter des choses différentes. L’année dernière les résultats mathématiques, compte-tenu de tout ce qui nous est arrivé, ont été excellents. Je signerais sportivement pour avoir les mêmes résultats. Mais je ne me contente pas de ça. Je veux que les gens prennent du plaisir, je veux en prendre aussi sur le banc. C’est bien parti pour qu’on puisse en prendre ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.