ALL STAR GAME

Pascal Donnadieu : « Le Mans est l’équipe qui nous a posé le plus de problèmes »

Après la défaite de Nanterre face au Mans, Pascal Donnadieu a eu des mots très positifs pour qualifier l’équipe sarthoise.

En battant successivement Strasbourg, l’Asvel et Nanterre Le Mans a sans doute passé un message à la pro A. Le technicien Pascal Donnadieu a d’ailleurs reconnu que le MSB était la formation qui avait posé le plus de problèmes à ses joueurs.

« C’est un coup d’arrêt logique déjà sur la physionomie du match et les forces en présence. Notre mérité a été de nous accrocher et de ne rien lâcher. Mais ce soir (mardi) on est tout simplement tombé sur une équipe qui est plus forte que nous. Il faut l’accepter et essayer de continuer à travailler pour progresser. Robert Dozier et Tywan McKee sont deux très forts joueurs. Ils sont tout simplement du niveau supérieur. On sait que McKee a de temps en temps des hauts et des bas. Je ne sais pas si c’est à cause ou grâce à nous mais ce soir (mardi) c’était très haut (il se marre). C’est un joueur de talent et Dozier c’est vraiment le 4 moderne avec tout ce que ça comporte. Le Mans est l’équipe qui nous a posé le plus de problèmes car ils sont denses dans tous les secteurs ».

L’entraîneur nanterrien n’a pas non plus oublié de dire quelques mots au sujet de Brian Greene qui a disputé face au Mans son dernier match avec la JSF deux mois jour pour jour après l’officialisation de son arrivée dans le 92. Il a aussi expliqué pourquoi il avait décidé d’ajuster son effectif à l’intérieur.

« Il faut saluer son professionnalisme. C’est un garçon qui a réussi à stabiliser l’équipe. Son bilan en Pro A c’est huit matchs et six victoires. Ce n’est plus le Brian Greene d’il y’a quelques années mais de par son statut et sa maturité il a fait en sorte de stabiliser une équipe qui était un peu bancale. Je ne considère pas que c’est un joueur coupé au sens propre du terme. On s’était mis d’accord avec lui-même s’il avait signé jusque la fin de l’année. Je lui avais dit qu’on ferait un point avant la trêve et qu’on était susceptible de changer. Il avait accepté ces règles-là. Comme c’est un homme très près de sa famille, j’avais accepté le fait que si on ne le gardait pas après la trêve o le laissait partir pour qu’il puisse passer les fêtes de noël avec sa famille. Quand un homme est aussi respectable et mature que lui il faut respecter la parole donnée.

Après pourquoi ce choix ? Avec deux 5 JFL et quand la saison peut être longue, il serait très dangereux de ne pas recruter un 4/5 ou un 5/4 pour palier à un éventuel pépin d’un de nos joueurs. Le joueur on ne l’a pas encore, on va essayer de le trouver ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.