Pascal Donnadieu : « Les joueurs ont des circonstances atténuantes »

Pour le coach nanterrien Pascal Donnadieu, ses joueurs se sont bien battus face à Trento mais cela n’a pas suffi.

Pour jouer à fond la prolongation, la JSF Nanterre a manqué d’un petit peu de jus avec une rotation raccourcie en l’absence du combo-guard Gerald Robinson. Mais pour le coach Pascal Donnadieu ses joueurs ont encore l’opportunité de disputer une finale face aux allemands d’Oldenburg la semaine prochaine.

L’analyse du match

« C’est vrai que l’on a n’a pas beaucoup de rotations. On est obligé de faire jouer TJ Campbell 45 minutes. On ne peut pas reprocher aux joueurs de s’être battus. Après le match se joue sur un rebond. Encore une fois on ne le verrouille pas. On s’était donné les moyens de gagner mais après on n’arrive pas à aller jusqu’au bout pour récolter les deux points de la victoire. Elle aurait pu être méritée par rapport à notre investissement. Je ne dis pas qu’on a mieux joué que Trento mais j’ai eu le sentiment qu’on essayait de tout donner. On a été surclassé par Wright qui a fait un match énorme et a été très clutch ».

Comment gérer l’absence de Gerald Robinson ?

« On a l’option de faire jouer Jérémy en 1. Ça n’est pas facile pour lui. On peut aussi lancer le petit Warren Racine dans le bain. Mais après c’est un contexte de match. Vu la densité du match, notamment sur la fin, il ne peut pas rentrer c’est difficile. La vérité d’un match n’est pas forcément celle du lendemain. Après il y’a des clubs qui prennent des pigistes pour un mois. Si c’est prendre un joueur pour prendre un joueur… On s’accroche comme on est. C’est pour ça que ce soir (hier) les joueurs ont des circonstances atténuantes ».

Les difficultés d’Hugo Invernizzi

« Pour lui redonner de la confiance, je le fais rentrer. C’est un shooteur. Ce soir (hier) il a eu de très très bons tirs. Il faut qu’il s’endurcisse mentalement. S’il rate les deux premiers il ne faut pas qu’il regarde ses pompes et qu’il se dise je vais rater le troisième, le quatrième… ».

Une finale à venir contre Ewe Baskets

« On ne va pas se laisser abattre. On va jouer une première finale contre Oldenburg à domicile. Peut-être que l’on aura récupéré Gerald Robinson. On va faire en sorte avec les dirigeants de remplir la salle pour mardi et se donner les moyens de faire un bon match ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.