Pascal Donnadieu : « Mam Jaiteh est prêt sportivement pour la draft »

Malgré la défaite face à Nancy, Pascal Donnadieu s’est montré très élogieux envers son pivot Mam Jaiteh.

Demandez à n’importe quel intérieur du championnat, jouer face à la paire Falker/Piétrus est loin d’être un plaisir. Pourtant Mam Jaiteh a livré une de ses plus grosses prestations de la saison face aux deux rugueux intérieurs. En mode double-double (23 points et 10 rebonds), il a montré que cette saison il avait beaucoup progressé loin de l’image de joueur timide qu’il avait au début de la dernière saison lorsqu’il effectuait ses débuts dans l’élite. S’il a encore une bonne marge de progression, notamment dans le jeu dos au panier, ses progrès sont notables. Mam Jaiteh a d’abord gagné ses galons de titulaire et tourne à une moyenne de 11,7 points et 6,5 rebonds alors qu’il n’a que 21 ans. A l’évaluation des JFL il se classe à la septième place juste derrière son ancien coéquipier le strasbourgeois Ali Traoré. Pour évoquer sa belle progression il peut compter sur son entraineur Pascal Donnadieu qui n’a pas été avare en compliments après la rencontre face à Nancy.

« L’année dernière quand il est arrivé on en a fait des tonnes. Moi je considérais qu’il n’était pas prêt pour pleins de raisons. Cette année j’ai l’impression que les gens ne se rendent pas compte de la saison qu’il est en train de produire. Il fait une vraie grosse saison dans une équipe qui est deuxième du championnat. Il a progressé sur le mental, physiquement, au niveau du basket car il fait pleins de choses qu’il ne faisait pas avant. Je sais que pour être drafté il y’a une part de sportif et une part de politique. Je ne suis pas un spécialiste de la draft mais je trouve que deuxième tour c’est sévère. Je peux vous dire que Mam a beaucoup travaillé, il s’est endurci. Il est prêt sportivement pour cette draft. Je ne le prends pas pour le roi du monde mais je veux le crier haut et fort : il n’a pas fini de progresser. Quand vous faites un double-double face à Falker et Piétrus avec la fatigue ça veut dire quelque chose ».

Annoncé en fin de deuxième tour, Mam Jaiteh pourrait d’abord se voir récompenser par une pré-sélection en Equipe de France, Vincent Collet donnant ses noms ce samedi après-midi.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.