Pascal Donnadieu : « On a des circonstances atténuantes »

L’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu n’a pas tiré à boulets rouges sur ses joueurs après la lourde défaite face au BBD.

Pascal Donnadieu le reconnait aisément : la réception de Boulazac était le match de trop pour ses joueurs. Face à un BBD bien plus fais et en place tactiquement, ses joueurs n’ont pas existé. Mais le technicien n’a pas voulu trop les blâmer, mettant notamment la problématique de la répétition des matchs, qui a fini par rattraper ses joueurs.

« Il ne faut pas enlever le mérite à Boulazac qui a fait un excellent match. Maintenant, je pense que c’était le match de trop. On a complètement craqué mentalement et physiquement très rapidement. J’avais été assez élogieux envers Boulazac avant la rencontre, je ne pensais pas si bien dire par rapport au scénario. Çà fait très longtemps que l’on est sur le fil du rasoir. Avec l’influx, on a pu faire un bon match au Portel, mais ce soir (mardi) on a craqué. Il faut savoir l’accepter; il faut aussi avoir cette lucidité de repartir de l’avant. On vient de disputer beaucoup de matchs très âpres. Les joueurs me surprenaient, mais ce soir (mardi) on a explosé en plein vol. Je ne vais pas vous dire que mes joueurs sont des bons à rien. C’est le sport. Dès samedi, au Mans, il va falloir rebondir. Il y a des accidents qui peuvent s’expliquer, d’autres non. Je considère que ce soir (hier) on a des circonstances atténuantes. Çà ne fait jamais plaisir d’être battu comme ça, surtout à domicile. Mais il faut analyser ça, travailler pour repartir de l’avant. je craignais ce vide, malheureusement ça s’est passé. Mais ça n’enlève rien à Boulazac qui n’est pas là par hasard ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.