Pascal Donnadieu : « On a été cohérent des deux côtés du terrain »

Lors du succès de Nanterre face à Monaco, le coach Pascal Donnadieu a apprécié le contenu proposé par ses joueurs.

Doucement mais sûrement la JSF Nanterre se rapproche du Top 4 de la Pro A. le succès obtenu face à Monaco montre, s’il le fallait, qu’ils en ont le potentiel. La dynamique des Nanterriens est d’autant plus remarquable que la JSF joue actuellement à huit depuis le départ fin décembre de Brian Greene. Le coach Pascal Donnadieu compte d’ailleurs sur un renfort avant le 31 mars, date après laquelle les clubs ne pourront plus qu’engager un seul et unique joueur.

L’analyse du match

« J’ai l’habitude de dire que ce qui est important c’est le contenu. On est en train d’atteindre une certaine régularité même s’il faut toujours être prudent. C’est bien de valider les dernières prestations que l’on a pu faire. On a tendance à oublier à cause de nos résultats qu’il nous manque une rotation ».

Un contenu intéressant

« On a été relativement cohérent des deux côtés du terrain. Quand tu joues une équipe comme Monaco il faut une organisation particulière car le danger peut venir de partout. Il faut s’accorder à laisser des points quelque part et c’est ce qu’on a essayé de faire. Le plan de jeu a bien été respecté des deux côtés du terrain. La deuxième chose qui m’a plu c’est que l’on a réussi à avoir ce semblant de maitrise, ce soupçon de réussite pour faire en sorte qu’ils ne repassent jamais devant ».

La prolongation de Mykal Riley

« Pour pleins de choses c’est très important. Ça prouve déjà le sérieux et la solidité d’un club comme Nanterre. C’est une grosse preuve de fidélité de sa part. maintenant c’est quelque chose qui est extrêmement rare. Les déclarations qu’il a pu faire par rapport au club sont très touchantes. Ça valide ce que l’on est en train de mettre en place et ça va au-delà d’une victoire en championnat. J’espère qu’on lui permettra de s’éclater comme j’ai l’impression qu’il s’éclate depuis cinq ans à Nanterre ».

Un renfort avant le 31 mars

« Pour l’instant il n’y a aucun joueur susceptible de m’intéresser sur le marché. On continue de chercher. On est de plus en plus difficile car on ne veut pas casser l’équilibre de l’équipe. Je suis aussi lucide sur le fait que jouer à huit tout le reste de la saison est suicidaire. Il y’aura de toute façon un joueur qui arrivera. Après il n’y a pas d’urgence. Je ne veux pas prendre un joueur pour prendre un joueur. On regarde par rapport à des championnats qui se terminent mais ça n’est pas facile. On s’était mis d’accord avec Allen Dhuram, c’était fait. Sauf qu’au dernier moment son agent nous a dit que son représentant américain avait oublié qu’il y’avait une clause de 40000 euros. Après maintenant les joueurs qui veulent prendre de l’argent se sont organisés de ce que j’ai cru déceler. Ils font une première partie dans des championnats type Chine et ils rebondissent après sur Porto-Rico. Les calendriers font que c’est jouable. Après en D-League les joueurs ont maintenant souvent une clause donc ils ne peuvent pas se libérer de leur contrat. Tout ça complique le fait de pouvoir prendre un joueur ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.