Pascal Donnadieu : « On a un groupe réactif et qui a envie de bien faire »

Après la victoire de Nanterre face à Boulogne, Pascal Donnadieu s’est montré satisfait des attitudes de l’ensemble de son groupe.

Si Nanterre a disposé de Boulogne sur mer, c’est avant tout par la force de son collectif. C’est d’ailleurs ce qu’a souhaité mettre en avant Pascal Donnadieu dans sa conférence de presse d’après-match.

Une victoire collective
« Ce qui m’a plus c’est qu’avec beaucoup de sérénité on a su rectifier ce qui n’avait pas été en première mi-temps. On a été en capacité défensivement de faire des ajustements sans tout révolutionner. Les joueurs ont été très réceptifs et du coup ça a donné qu’on n’a pris que 28 points en deuxième mi-temps. Forcément ça a donné des balles de jeu rapide, des paniers faciles… On a un groupe réactif et qui a envie de bien faire.
Ce n’est jamais évident quand on sort du banc et ce soir (hier) j’ai pu compter sur cinq joueurs qui sont sortis du banc. Ils ont tous vraiment apporté une grosse plus-value. Je pense à Joseph Gomis qui a fait un gros match, Clark a été bon, Ekperigin a fait un gros chantier… Pour un coach c’est forcément intéressant; ça offre des perspectives pour l’avenir si on continue à avoir autant de qualité dans les rotations ».

Un démarrage compliqué défensivement
« Je ne pense pas qu’on ait laissé Boulogne shooter. C’est une équipe qui est en capacité en début de match et sur des situations et des moments d’être très adroite. On a manqué un peu de pression défensive. Il y’avait des ajustements à faire mais ils ont mis aussi des gros tirs. Ils ont cette faculté à beaucoup jouer sur la transition. Et comme ils misent beaucoup sur l’adresse extérieure, forcément avec la fatigue et le temps dans le match ils deviennent un peu moins adroits ».

Mam Jaiteh
« C’est un garçon à très fort potentiel et je me dois d’être exigeant avec lui. Il a de l’ambition et veut progresser.  A partir de là, ça n’est pas comme un vieux routier qu’on laisse se gérer. On se doit d’être extrêmement attentif par rapport à tout : aux qualités de basket, au mental, qu’il n’y ait pas trop à droite et à gauche des sollicitations… Là on est dans un bon truc. On a appris à le connaitre; on s’est bien organisé au niveau du staff. On fait en sortte qu’il ne se relâche pas ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.