Pascal Donnadieu : « On peut être meilleur »

Content de la victoire face à Antibes, le coach nanterrien Pascal Donnadieu est conscient que son équipe peut proposer mieux.

Après Châlons-Reims, c’est un autre combat que Nanterre92 a livré face aux Sharks d’Antibes. A nouveau, celui-ci a été victorieux. Mais sans un tir longue distance inspiré de Jérémy Senglin, les Franciliens auraient pu se laisser surprendre. Ce qui fait dire au coach Pascal Donnadieu que la qualité du basket proposé pourrait être plus élevée.

« Au niveau du jeu, je pense que l’on a été consistant et convaincant pendant une bonne dizaine de minutes. On a proposé un basket de qualité avec du rythme, des défenses intéressantes. Après, on n’a pas réussi à durer sur l’ensemble du match. Çà a donné un match accroché, c’est une victoire de plus. On maintient cette deuxième place; on est à 8-4, un bilan plutôt flatteur. Mais, je l’ai dit aux joueurs, on peut être meilleur. Et l’équipe d’Antibes aujourd’hui ça n’est pas celle d’il y a quelques semaines. Ils ont maintenant une force de frappe intéressante avec Taurean Green et Chris Otule. C’est une équipe qui, je pense, posera beaucoup de problèmes à ses adversaires. A la fin, Jérémy Senglin a fait un exploit sur un trois points à huit mètres, à un moment très important du match (à l’entame de la dernière minute, ndlr).

On a pris 73 points ce soir (hier) sans forcément très bien jouer. Çà veut dire qu’à partir du moment où le socle défensif tient, on arrive à accrocher des victoires comme ce soir (hier).

Haukur Palsson n’était pas prêt à jouer. On ne peut pas permettre de prendre de risques. Le principal c’est qu’il soit prêt pour Cholet. On ne prendra pas de risques mercredi pour Opava (en BCL). Il a un rôle très important pour nous, c’est un facilitateur de jeu. Et quand il n’est pas là, on le sent en attaque.

Il y a des joueurs comme Lahaou (Konaté) qui étaient un peu émoussés. Je pense que Corentin Carne a fait une très grosse rentrée. Il n’a pas marqué de points, mais il a été extrêmement précieux, notamment en deuxième mi-temps. Il nous a fait un bien fou, chapeau bas. C’est un jeune garçon à qui je n’avais rien promis, et qui aujourd’hui a 14/15 minutes de temps de jeu. C’est un petit message pour des gens qui des fois réclament du temps de jeu. Lui il n’en réclame pas, et il en a ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.