Pascal Donnadieu : « Pas une mince affaire de sortir de ce genre de poule »

L’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu apprécie d’avoir pu valider le billet pour les huitièmes de la BCL deux journées avant la fin de la phase aller.

Contre les Allemands de Bonn, Nanterre92 a du batailler ferme. En effet, leurs adversaires n’ont jamais lâché le morceau et les Franciliens ont du rester concentrés jusqu’au coup de sifflet final. Après il était temps pour eux de savourer leur qualification pour les huitièmes de finale de la BCL. Pour le technicien Pascal Donnadieu c’est d’ailleurs un luxe de l’avoir validée deux jours avant la fin de la phase aller.

« Ce n’était pas une mince affaire de se sortir de ce genre de poule. On a réussi à se qualifier à deux journées de la fin. Bien sûr on a fait des erreurs pendant le match mais par contre on a  toujours montré beaucoup de cœur et de mental. Çà veut dire qu’il y’a un bon état d’esprit; il y’a des joueurs qui se sont sacrifiés. Au-delà de la victoire collective j’ai particulièrement apprécié le travail de Jamar Wilson et bien évidemment de Johan Passave-Ducteil qui en trois jours vient de faire deux gros performances. Il a eu la faculté de stopper (Julian) Gamble. Je pense que ça a été la clef de la victoire. Bonn avait un axe 1-5 de grande qualité; ils nous ont impactés en défense et nous ont repoussés très loin. Je suis très très content car cette victoire valide presque une troisième place mais on va continuer à travailler des deux côtés du terrain. Les deux derniers matchs seront sans pression; on a envie de faire un match intéressant contre Besiktas (le dernier match de la phase aller ndlr) mais on verra. Je suis un peu inquiet avec les deux matchs en 48 heures (Le Mans et Stelmet Gora ndlr); on va voir. Lahaou (Konate) est un peu souffrant, Alade (Aminu) a mal aux adducteurs… On a des petits bobos et il ne faut pas faire n’importe quoi.

C’est une grande satisfaction d’être la deuxième équipe française qualifiée en huitièmes de finale de BCL. On a déjà deux représentants (avec Monaco ndlr). L’objectif c’est qu’un maximum d’équipes françaises se qualifient au tour suivant et le basket français en sortira grandi ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.