Pascal Donnadieu : « Satisfait de gagner ce genre de match »

Pour le coach nanterrien, la satisfaction était de mise après une rencontre considérée comme pas facile à gagner.

Quel est votre sentiment après cette victoire ?

C’est bien, je suis satisfait. Vu la semaine compliquée que l’on a vécu, quand on a deux absences, et les derniers matchs que l’on gagne par la qualité de nos rotations, Xavier qui était vraiment handicapé même si ça ne s’est pas vu en terme d’adresse, ça fait plaisir de rester dans une bonne dynamique, de rester sur une quatrième victoire de suite. Ce qui me faisait peur c’est qu’à domicile il faut toujours jouer correctement. Même si on avait ce soir (hier) des excuses, ça fait plaisir de gagner ce type de matches. Ça prouve que l’on a un vrai fond de jeu. C’est bien. On a pu se priver de deux joueurs donc je suis content car ça n’était pas un match si facile que ça. On a été malmené mais on a trouvé les solutions. On a fait du très bon bricolage.

C’est souvent comme ça quand on est diminué.  Il faut bien bricolé. Ce qui est intéressant c’est que l’on a rectifié en deuxième mi-temps, notamment défensivement, ce qui nous avait posé des problèmes. Sur Evan on a durci un peu, on a moins autorisé les drives. On a bien corrigé le tir.

 

Justement il y’avait un plan anti-Evan ?

Heureusement qu’on le connait un petit peu. Evan c’est beaucoup de drive main droite très puissant. AU début du match j’ai dit à Mykal qu’il n’était pas prêt les deux premières fois. Forcément Evan il va déposer. Après on l’a empêché de partir fort sur sa main droite. On sait que l’on peut certains soirs se permettre de lui autoriser un petit shoot à trois points. Il a fait 0/5, Guillard 0/5 aussi. Comme l’a dit Ruddy, le fait qu’il ne mette pas les tirs ça nous a aussi aidé. Heureusement qu’on le connait un peu car on n’a pas pu le stopper complètement.

Après on a été très fort dans la deuxième mi-temps j’ai trouvé sur les situations de un-contre-un, sur les drives. On les a contenu, ce qu’on n’avait pas forcément réussi à faire en première mi-temps. On s’est un peu réajusté sur les pick-and-roll. C’est bien.

 

Avec ces pépins physiques qu’est-ce-que l’on peut prévoir pour la suite ?

Je n’ai pas changé mon discours que ça soit avant ou après le match. De part en plus les résultats de ce soir (hier), Strasbourg a battu le PL, Dijon a gagné, Cholet a gagné…..c’est bien pour nous parce que ça donne une fin de saison sympathique, ça met du relief à notre fin de saison. Ce soir (hier), on a réussi à se passer de deux joueurs mais à des postes où on pouvait faire des rotations. Maintenant une fin de saison sans Jo Passave-Ducteil avec un seul poste 5, ça promet d’être compliqué sur certaines équipes. On ne va pas se prendre la tête et on va essayer de trouver des solutions. Mais c’est pour ça qu’il faut être très prudent. Au moins on prend du plaisir, il reste quatre matches. Il y’a des équipes qui ne sont pas sures de leur destin encore, qui ont beaucoup de pression. S’il y’a bien une équipe qui n’a pas de pression dans ce championnat, c’est nous. Là on a mis Villeurbanne à une victoire avec le pointaverage. Si Poitiers avait la bonne idée de se maintenir et de les battre la semaine prochaine, symboliquement terminer devant ce genre d’équipe ça serait sympa. On est quasiment assuré d’être douzième mais tout ce qu’on peut gratter, on essayera de le gratter.

 

Qu’est-ce-que va entrainer l’absence de Jo ?

C’est forcément un gros trou. Il a fait une saison remarquable. Alors en terme de statistiques ça se mesure moyennement mais dans l’impact, encore ce soir (hier), c’est un garçon qui a vraiment grandi avec l’équipe. Il est arrivé de Limoges après deux saisons quasiment blanches et puis aujourd’hui il a parcouru un peu le même chemin que l’équipe. Il nous a permis de monter l’année dernière avec beaucoup de dureté. Il a eu un petit temps d’apprentissage de deux/trois mois en début de saison. Et puis il a donné sa pleine mesure comme les autres joueurs qui venaient de pro B. Je pense que c’est quelque chose sur lequel on n’insiste pas assez aujourd’hui. C’est certainement le secret de notre réussite cette année, c’est tous ces joueurs Loïc, Marc, Jo, Xavier, bien évidemment pas mal entourés, qui ont réussi à franchir ce palier entre la Pro B et la Pro A et qui ont été plutôt en progression au cours de la saison.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.