Pascal Donnadieu : « Un double sentiment de fierté »

Outre la conquête d’un nouveau trophée, l’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu s’est montré satisfait du contenu proposé par ses joueurs.

Engagé dans une folle semaine avec deux finales Nanterre92 a profité de son rendez-vous avec Le Mans en Coupe de France pour rajouter un trophée à une armoire qui commence à bien se remplir. Au-delà du simple succès le coach francilien Pascal Donnadieu s’est montré satisfait par la manière affichée par ses joueurs.

« Je suis toujours craintif mais à quatre/cinq minutes de la fin je sentais qu’on était vraiment bien. Je savais que l’on aurait les solutions, que Chris Warren tiendrait la balle comme il l’a fait. Ils étaient aussi dans la pénalité. Il fallait rester concentré; peut-être que l’on aurait pu faire des changements avant mais c’est tellement important de pouvoir gagner un trophée quand on fait la saison que l’on fait. J’avais envie de rester hyper focus pendant tout le match. Ce qui fait plaisir c’est que l’on voit que ce n’est pas un hasard. Quand vous faites une bonne saison et que vous faites des bons matchs le jour j on a pu être présent. Avec en plus le match de mardi c’est vraiment très important d’avoir pu faire le match que l’on a fait. Bien sûr la victoire est belle; quand on a gagné en 2014 contre Nancy à Coubertin on avait fait un match pourri et dégueulasse et j’étais le plus heureux des hommes. Mais là c’est un double sentiment de fierté car non seulement on ramène la Coupe à Nanterre mais le contenu m’a plu. Jean-Denys Choulet l’avait dit justement après la rencontre à Chalon qu’ils avaient été portés par leur public. C’est vrai qu’il faut mieux jouer à domicile qu’à l’extérieur. Je ne sais pas ce que l’on va produire mais ça va être de la folie par rapport à ce soir (hier) par rapport à l’engouement, on va être porté. Chalon est une grosse équipe et je reste très prudent car ils ont beaucoup d’arguments. Il y’a eu une communion fabuleuse avec le public pendant tout le match et c’est aussi pour ces moments-là que l’on fait ce métier. Ce que je veux c’est que l’on arrive à durer. C’est notre mérite. Tous les ans ont perd des joueurs, on reconstruit et ça n’est pas toujours facile. On est qualifié à 99% en playoffs, c’est déjà une saison fabuleuse ».

 

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.