ALL STAR GAME

Pascal Donnadieu : « Un fossé avec Le Mans »

L’entraîneur nanterrien est conscient que ses joueurs ont encore beaucoup de travail devant eux. Notamment par rapport au MSB, champion de France en titre.

Qualifié pour la finale du Trophée du Golfe, Nanterre92 a trébuché face au Mans (86 à 72). Seul Jeremy Senglin (12 points et 7 rebonds) s’en est à peu près sorti correctement. Si la fatigue d’avoir à enchaîner un deuxième match de haut niveau peut être une explication, le coach nanterrien Pascal Donnadieu la réfute, conscient que son équipe n’est pas encore 100% prête à trois semaines de la reprise du championnat.

« Il y avait un peu de fatigue physique, mais c’est le même format de tournoi pour toutes les équipes. Le Mans était dans la même configuration physique que nous. Je pense que ça doit pas être une excuse. C’est important de voir le fossé qu’il y a aujourd’hui avec une équipe du Mans qui est plus mature, plus impactante dans le jeu des deux côtés du terrain. Ça nous permet de voir encore tous les progrès qu’il y a à faire. Après, dans la deuxième mi-temps, c’était au moins déjà mieux dans le domaine de l’agressivité. En première mi-temps, on a vraiment subi leur agressivité des deux côtés du terrain. » 

« Là c’est le cas de dire qu’on ne peut pas rester dans notre confort quand on est malmené des deux côtés du terrain. Déjà hier (samedi), j’avais trouvé Le Mans impressionnant, déjà bien en place. Ce soir, il y a eu un Thompson exceptionnel. En première mi-temps, on a vraiment été trop passif défensivement avec 47 points encaissés. Il va falloir que l’on mette plus d’ingrédients dans notre jeu, on a vraiment des progrès à faire. Je le savais. C’est une équipe qui n’est pas encore prête. Ce qui est embêtant c’est que l’on va perdre trois joueurs et que moi je m’en vais (en sélection, NDLR). Il va falloir s’adapter. »

« Quand on gagne un match en préparation, il ne faut pas s’enflammer. Quand on en perd un comme ce soir, il faut avoir la lucidité d’en tirer les enseignements et les leçons. Il ne faut pas avoir la tête trop dans le sac. Il faut trouver le juste compromis. On est revenu avec courage à la fin à une dizaine de points. On a eu le mérite de ne pas subir, et de ne pas prendre vingt-cinq points. Mais il est clair que l’on va devoir encore progresser, et hausser notre niveau » (Propos relayés par le site de Nanterre92).

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.