Pau Gasol : « Avec mon frère on joue bien ensemble, on peut se trouver les yeux fermés »

Nous avons eu la chance de croiser Pau Gasol à la sortie du vestiaire. Interview.

Deuxième titre européen consécutif. Quelle est votre première pensée après le coup de sifflet final ?
C’est un nouveau grand succès pour notre équipe et notre pays. Chaque médaille et chaque titre est spéciale. Que ce soit en NBA ou ici avec l’équipe d’Espagne. Cette médaille aujourd’hui signifie beaucoup. On a réussi à faire le back-to-back et on en est très fiers. Le niveau était très élevé mais on a réussi à remporter ce titre. On se sent privilégié et chanceux mais on veut continuer et faire encore beaucoup de belles choses ensemble.

La nuit va être longue ?
Je sais que l’on a un avion pour l’Espagne dans quelques heures. On va être accueilli là-bas par nos fans qui nous attendent, on va avoir une belle réception. On va fêter ça dans l’avion sans sauter trop fort histoire de pas tout casser.

Ce soir encore une fois, vous avez été injouables. Quel est votre secret ?
On est un groupe d’amis. On se respecte, on prend soin les uns des autres, on travaille dur et on reste unis quoiqu’il arrive. Ca fait des années que l’on se connaît et que l’on joue ensemble. On se comprend. On est une grande équipe composée de nombreux talents. On sait que l’on était favori de par nos résultats et la qualité de jeu de notre équipe. On n’est pas seulement venu pour se qualifier aux Jeux Olympiques. On est venu pour remporter ce championnat d’Europe. On croit énormément en nous.

Avoir remporté ce titre avec votre frère Marc, c’est quelque chose de particulier pour vous ?
Toute à l’heure, je disais que cet Euro était spécial. Et c’est aussi parce que ça m’a permis de retrouver mon frère sur le terrain. On joue bien ensemble. On peut se trouver les yeux fermés.

Qu’as-tu pensé de l’engouement des Lituaniens pour cet Euro ?
Ce sont des passionnés de basket. Je respecte beaucoup ce qu’ils ont fait durant ces trois semaines. Le public a été impressionnant, l’ambiance était énorme. C’est dommage que l’équipe lituanienne n’ait pas été plus loin.

Et maintenant, c’est quoi le programme ?
Je ne sais pas ce qu’il va se passer avec le lockout, je ne sais pas combien de temps ça va prendre. Mais j’espère que les joueurs vont être considérés et entendus. On le mérite. On travaille dur toute la saison. Quand il faudra reprendre la saison, je serais content d’y aller.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.