Paul George : « On savait que les Australiens étaient un peu dirty »

Pas vraiment choqué de voir les Australiens multiplier les coups de vice, Paul George aurait apprécié que les arbitres calment davantage les ardeurs de ses adversaires la nuit dernière.

Paul George Indiana PacersPoussés dans leurs retranchements pour la première fois de la compétition, les Etats-Unis se sont offert un test grandeur nature contre des Australiens bien décidés à assumer leur nouveau statut de candidat au podium olympique. Fidèles à leur réputation, les Boomers ont proposé à Team USA un défi physique de tous les instants, allant jusqu’à faire douter un adversaire qui ne s’attendait certainement pas à atteindre la mi-temps avec cinq longueurs de retard (49-54). Et même si les hommes de Coach K sont finalement parvenus à se défaire des Aussies pour rester invaincus après trois rencontres, Paul George et les siens ont ainsi pu se rendre compte qu’il leur faudrait désormais sortir les muscles face à des équipes qui n’hésiteront pas à user de tous les stratagèmes possibles dans l’espoir de faire déjouer le favori du tournoi.

« Nous savions que nous allions les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes. »

« Il a fallu qu’on s’adapte. Le match a quelque peu dégénéré en raison de leur jeu physique. On savait à quoi s’attendre. Cette équipe est réputée pour être un peu dirty. »

Sanctionné d’une faute technique pour avoir répondu à une provocation de l’inépuisable Matthew Dellevadova, l’ailier des Pacers n’a pas été surpris de voir l’équipe adverse multiplier les coups bas tout au long de la rencontre même. Il déplore en revanche que l’attitude des Australiens n’aient pas été davantage punie par le corps arbitral.

« On faisait les même chose qu’eux et on se faisait sanctionner. ça ne nous pose pas de problème de jouer physique, c’est comme ça qu’on joue en NBA, mais s’ils acceptent ce genre de choses, il faut que ça soit des deux côtés. »

Les Américains sont en tout cas prévenus. Le chemin vers un nouveau titre risque d’être semé d’embûches face à des Nations qui auront tout intérêt à s’inspirer de l’agressivité australienne pour éviter d’être à leur tour écrasé par le rouleau compresseur américain.

Source : Larry Brown Sports.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.