Phil Goss : « Ils me donnaient trop d’argent pour que je reste sur le banc »

Parti de l’ASVEL il y’a une dizaine de jours, il est plus que certain que le meneur et son ex-entraineur ne passeront pas leurs vacances ensemble.

On a souvent entendu des critiques sur le melon (supposé ou pas) d’Edwin Jackson mais l’arrière villeurbannais a trouvé son maitre. Et il ne faut pas aller chercher bien loin puisqu’il s’agit de son ex-coéquipier Phil Goss. Dans une interview pour catch-and-shoot, le meneur US n’y est pas allé de mains mortes pour évoquer les raisons de ses difficultés et celles de l’équipe.

« J’ai déjà prouvé que j’étais capable de jouer au plus haut niveau. Me faire jouer 3 ou 6 minutes par match, c’est inacceptable ! Ils me donnaient trop d’argent pour que je reste sur le banc sans raison […] On ne pouvait faire que ce que le coach nous disait de faire. Nous n’avions pas les meilleurs systèmes en attaque, on ne savait pas défendre sur les pick’n rolls. On n’a fait qu’appliquer les consignes du coach. On ne pouvait pas jouer notre jeu dans ses systèmes. Le coach voulait que le jeu soit à son image […] Je suppose que le coach est encore en train d’apprendre (rires), c’est sa première expérience avec une équipe masculine ».

Pour la modestie, on repassera… Mais s’il n’y a pas à nier que le désormais joueur de Varèse est bon joueur, son passage ne restera donc pas dans les annales (9,1 points, 1,6 rebonds et 2,5 passes décisives de moyenne). Et avec de telles déclarations, Phil Goss pourraient faire passer Davon Jefferson pour un gentil garçon et par la même occasion avoir complètement grillé ses chances de rejouer en Pro A. Mais pas dit qu’un entraineur aurait de toute façon voulu de lui…

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (41)

  1. edou

    Sombre con.

  2. Wrong Way

    Faire ce que dit le coach! Quelle idée!! Quelle bande de ringards ces coachs… Ils se prennent pour qui? Genre, les mecs qui doivent dire aux joueurs comment ils jouent? Pff… Laissez moi rire!

  3. GW

    Pour info, Phil Goss a joué 2 matchs depuis son retour en Italie, 2 victoires, il tourne à 16 pts (à 63%) en 27 min.

    Son équipe est bien partie pour se qualifier pour les playoff, donc je comprends qu'il garde pas un très bon souvenir de son passage à l'ASVEL et que le parcours du club depuis qu'il était mis à l'écart le fasse rire !

  4. Maddox

    l'ASVEL a le chic pour trouver des choses qui aiment se moquer de leur organisation! il y a un problème profond à l'ASVEL et je pense que cela est du au fait que els dirigeants ne savent pas quelle direction donner àl'équipe (priorité aux jeunes français ou aux gros joueur américain mais avec quel argent?)… c'est vrai je pense que le coach ne soit pas du tout à la hauteur, et dire que TP a dit que celui-ci était un Phil jackson français… laissez moi rire, svp!

  5. Matth4

    Phil Goss a joué à l'enfant (trop simple j'en suis sûr)

    Le recrutement de l' Asvel laisse perplexe depuis pas mal d'année , sa gestion aussi par ailleurs. Pourquoi nous sortir comme pigiste un Pops Mensah si ils pouvaient se le payer à la base? Le mec a juste fait un taff de malade pendant toute sa période en France. On doit tout de même noté une malchance sur le cas Curtis Borchardt, car au finale il était bon le grand.

    Mais après quand tu veux faire le gros club faut assumer derrière que les mecs que tu fais venir c'est des requins, qu'il cherche plus de 20.000 par mois, mais tout de même essayer de les séduire sur un projet sportif d'au moins 2-3 ans , parce que à chaques fois les mecs se cassent au final…

    Le choix de Pierre Vincent en tant que coach peut laisser quelques doutes, sa capacité à laisser s'exprimer un ou deux joueurs(dans le milieu masculin on peut pas s'en cacher ) ne convient pas trop avec le monde du basket féminin, ou le jeu est beaucoup plus lent , même sur jeu placé. Les garçons sa préferent courir et sauter..

    Pour ma part et surtout pour l'Asvel j'espère qu'il vont pas faire les cons avec Tillie, le mec mérite de jouer un peux plus, et plus de ballons dans les mains aussi.

  6. AND11

    Goss ne peut être critiqué puisque cette situation est arrivée avec d'autres américains avant lui à l'ASVEL.

    Ce serait un cas isolé on pourrait se poser des questions sur ce joueur. Mais c'est loin d'être le cas.

    L'ASVEL = club de merde

  7. ludo

    Aussi con qu'étaient Walsh, Jefferson et Pops, ils étaient tout les 3 très talentueux, aucun joueur de l'ASVEL actuellement (mis à part Tillie peut être) n'est à leur niveau

  8. A-Sir

    Ah mais nous avons là le maître es droit du travail, quelle aubaine !

    Hormis traiter tous les gens de cons, tu sais faire quelque chose ?

    Oui c'est au salarié de s'adapter à son environnement de travail. On peut dire ça des joueurs, mais aussi du coach. Vincent a une équipe, des mecs qu'il a recruté (oui, tu semble omettre ce point). Et c'est son job de savoir utiliser ses joueurs. Eh oui, Vincent est aussi un salarié. Mais peut-être le découvres-tu.

    T'es bien beau beau à venir donner des leçons de morale ou sur le travail. C'est quoi le tien ? Chômeur en chef ? Si des gens comme toi arrivent à trouver un travail, y'a de l'espoir pour n'importe qui.

    Et pour ta gouverne, je suis cadre et j'ai environ 20 personnes sous mes ordres. Alors honnêtement, j'en ai rien à talquer de tes conneries.

  9. A-Sir

    Mais c'est toi qui dois apprendre à lire, t'es vraiment effrayant. A quel moment dit-il qu'il ne veut pas appliquer les systèmes du coach ?! Il les trouvait mauvais, nuance.

    "On n’a fait qu’appliquer les consignes du coach. On ne pouvait pas jouer notre jeu dans ses systèmes. Le coach voulait que le jeu soit à son image […]"

    Si ton truc pour exister dans une discussion, c'est sortir une phrase de son contexte, c'est assez désolant.

  10. Matth4

    Ca me fait plaisir.. Reponds à ma question. Lorsque Roanne est champion et que l'année d'après ils font une putain de saison, qui s'adapte à qui? I'm waiting

  11. Matth4

    J'aime beaucoup ta comparaison A-Sir, c'est exactement ça et je soutiens , je partage le même avis. Les joueurs écoutent le coach, mais le coach doit faire le boulot pour créer une équipe avec chaques points forts de chacun. Ali Traoré a explique qu'il a posé la fameuse question à Malkovich du pourquoi du comment il avait fait pour être champion d'Europe. Il lui a répondu tout simplement que il n'avait pas de scoreur régulier , d'attaquant pure, donc le seul moyen de gagner des matches étaient juste de prendre le moins possible de points, par rapport à leurs capacités à eux d'en mettre. Voilà ce qu'est un coach, merci au revoir tirer le rideau.

  12. Rahsaan

    J'ai pas dis le contraire Oscar. Bien sûr que Goss est une tête de con. Je soulevais juste le point que ce n'est pas que le joueur qui doit s'adapter.