Philippe Hervé : « Bien gérer notre physique »

La qualification à peine digérée, le technicien orléanais avait déjà la tête à la préparation de la demi-finale contre un adversaire encore méconnu.

Vous gagnez la série en deux matchs ; vous vous y attendiez ?

Pas vraiment… A gagner oui après si ça se fait en deux ou en trois… On ne peut pas se projeter. Si vous pensez faire la série en trois matchs, vous allez la faire en trois matchs. On s’était dit deux c’était mieux mais le dire c’est une chose, le faire c’était autre chose. On est très satisfait mais il faut rendre hommage à cette équipe du PL. j’ai envie de rendre hommage aux deux mais je ne vais pas parler d’Orléans (sourires). Je trouve qu’elles ont confirmé sur ce quart de finale les deux bonnes surprises qu’elles ont été cette saison. Elles ont offert un très bon quart de finale de playoffs que ça soit à Orléans ou ici même à Paris avec l’intensité qu’il se doit d’y avoir. Si Paris a pu nous surprendre, c’est dans sa capacité à élever son niveau d’intensité défensif sur ces deux matchs de playoffs. Pendant la saison régulière, ils ont souvent su surfer sur le talent offensif qui était le leur. Mais là en playoffs, ils ont su être présents. Sur les quatre-vingt minutes, il a fallu qu’on le soit aussi, on est passé de justesse mais c’est fait. Et ça c’est bien.

 

Les cinq dernières minutes ont quand même été décisives comme mardi dernier…

Je ne pense pas que les oppositions avec Paris peuvent se résumer aux cinq dernières minutes. Il y’a eu du bon et du mauvais sur la constance de ce match-là. Quand ça se joue à peu c’est facile de parler des cinq dernières minutes. Mais je n’ai pas envie de les ressortir plus que sur ce qui s’est passé sur la globalité des oppositions. Parce que je pense que ça mérite plus que de parler des cinq dernières minutes.

 

Le fait de terminer la série en deux manches pour intégrer le nouveau pivot, c’est quelque chose d’intéressant après-coup ?

Ça peut nous aider par rapport à Ousmane mais maintenant je pense qu’il faut que l’on fasse attention nous le staff. Parce que mercredi au lendemain du match de mardi ça n’était pas assez de la récupération. Il y’a eu des oppositions et ce soir (hier), j’ai trouvé que l’on était un petit peu moins bien physiquement à l’image de Marco, de Maleye… On n’a pas trop su bien le gérer. Mais comme ce groupe il se donne, parfois on ne sait pas jusqu’où il va aller. Et Mercredi il s’est peut-être donné un peu trop. Il faut que l’on fasse attention et que l’on gère bien notre physique. Notre équipe a besoin de toute son intensité de jeu, elle a peut-être moins de talent que d’autres. Mais dans le même temps il faut aussi mieux intégrer Ousmane. Il faut qu’il puisse apporter plus de danger sur le jeu du poste bas.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.