Philippe Hervé a « adoré être à Limoges »

Dans une longue interview pour France Bleu Limousin Philippe Hervé est revenu sur sa période limougeaude.

Depuis plusieurs jours le nom de Philippe Hervé circule dans plusieurs clubs. Strasbourg, Cholet… seraient parmi les écuries de Pro A s’étant déjà renseigné sur le technicien. Susciter autant d’intérêt est la preuve que sa demi-saison avec le Limoges CSP n’a pas terni son image. S’il avait aidé l’équipe à faire le doublé l’an prochain, le début de saison 2015/16 fut loin d’être simple entre recrutement raté, blessures à gogo et la gestion du cas Randy Culpepper. Bien entendu tous les torts ne sont pas à mettre à son actif et lassé par un climat pesant Philippe Hervé avait fini par jeter l’éponge. Depuis on ne l’avait pas entendu et pourtant il en aurait eu des choses à dire. C’est pour France Bleu Limousin qu’il a brisé le silence avec un discours très classe et non rempli d’aigreur.  » Le grand regret que j’aurais ? D’avoir quitté Limoges sans avoir dit au revoir aux gens. Parce que j’adorais être à Limoges. C’est vraiment un endroit où j’aurais pu m’inscrire dans la durée, sans aucune difficulté compte tenu de l’accueil que j’ai reçu dans ce club, de la part de tout le monde, du club, de l’environnement, des supporters, des partenaires, des médias locaux. J’ai beaucoup apprécié le peu de temps que j’aurais passé à Limoges« .

Nul doute que lorsque l’heure du retour à Beaublanc viendra pour Philippe Hervé l’accueil sera chaleureux pour celui qui a su jusqu’au bout rester droit et respecter ses principes.

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.