Philippe Hervé : « La SIG a eu dix minutes pour rendre hommage à Johnny en allumant le feu »

Le coach choletais Philippe Hervé regrette le dernier quart-temps très compliqué (35-11) de ses joueurs à Strasbourg.

Pour Cholet le déplacement à Strasbourg n’aura pas été une partie et ce dans tous les sens du terme. N’ayant pas trouvé d’hôtel, les Choletais on en effet roulé de nuit et fait leur sieste dans leur bus. Pour préparer un match, on a vu mieux. S’ils ont tenu pendant à peu près trente minutes, les joueurs de Philippe Hervé ont fini par craquer face à la force de frappe offensive de leurs adversaires alsaciens. « On fait trois quarts temps à une possession de Strasbourg en étant en déficit d’efficacité individuel terrible. Que de choses ratées… Après, la SIG a eu dix minutes pour rendre hommage à Johnny en allumant le feu. Ça a produit un scénario où on a finit par craquer. Les joueurs se sont vus l’espace de 30 minutes passer à côté d’un truc… On a masqué un peu collectivement les défaillances individuelles […] Je craignais les effets du déplacement, mais sur le premier quart temps seulement. On espérait qu’au plus tard à la mi-temps, on ferait un vrai match. Mais la frustration individuelle était trop grande. L’écart ne reflète pas du tout les trois premières périodes » (Site SIG).

C’est en s’appuyant sur ce qui a été produit lors de ces trente minutes que Cholet pourra espérer faire un résultat lors de la prochaine journée de championnat face au BCM Gravelines-Dunkerque, l’une des équipes en forme du moment.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.