Pierre Vincent : « Les cerveaux ne sont pas suffisamment irrigués »

Las de voir son équipe reproduire les mêmes équipes, le technicien villeurbannais a quand même retenu quelques points positifs.

Que retenir du match : avoir été à la lutte avec une équipe dure à battre chez elle ou cette nouvelle défaite ?

Les deux. On avait bien préparé le match, on savait quels choix ils allaient faire. On a fait des progrès par rapport au début de saison sur la maitrise de ce que l’on fait, en particulier sur les changements défensifs. On les avait fait plier, c’était propre, juste. Défensivement, on a été un peu plus en difficulté. Après dès qu’on est un peu fatigué tout ça on ne communique plus. On va là où le vent nous pousse. Après ils ont mis de l’impact dedans, ils sont forts. C’est des clients difficiles. Là où on a été le plus en difficulté c’est sur les pick and roll. On ne communique pas assez, on est très naïfs. De temps en temps, on va être assez bien et après ça part. On est au contact pendant tout le match et en trois attaques pam tu prends dix points. L’écart il est l Tu perds un ballon, t’en perds un second, alley-oop contre-attaque allez hop fais toi plaisir… Je ne sais pas dans quel monde on vit. Ah mais ils sont gentils, ils te disent oui oui… Le talent c’est d’apprendre. Alors certains apprennent et d’autres moins. Quand on fait une fois une connerie puis deux puis trois… ça fait beaucoup.

C’est récurrent et puis au moment où on plie, on plie tous ensemble. Léo doit être patron il ne l’est pas. Il perd des balles, il fait un mauvais match ce soir (hier). On a besoin d’un meneur de jeu qui rassure. C’est son rôle après ça n’est pas facile parce qu’il est jeune. Mais ça n’est pas une excuse. Il a des ambitions donc il faut y aller. Mais c’est tout le monde.

 

Vous avez encore souffert à l’intérieur…

Oui mais ça ça n’est pas une nouveauté. On sait que c’est un secteur faible pour nous. Mais on a quand même des ballons que l’on doit convertir à un contre zéro ou en un-contre-un. Mais on se donne la balle dans le pied, pas dans les mains. On rate le tir, on fait un passage en force. C’est notre niveau.

 

Avez-vous quand même l’impression d’avoir fait le match que vous deviez faire ?

Mais tous les matches que l’on fait, on est à peu près dans ce que l’on doit faire par séquence. Il y’a des choses très très biens, d’autres moyennes et d’autres très faibles. Là on leur laisse un peu moins de rebond mais on leur en laisse de grossiers. A un moment donné, on est quatre. On a la balle dans la main, la balle on la claque. Pour quoi faire ? Pour faire du bruit ? On descend, on ne l’a plus. C’est touts les matches pareils, c’est terrible. Au basket il ne faut pas sauter haut, il faut attraper la balle. Il ne faut pas faire d’alley-oop, il faut marquer des paniers. Ça n’est pas pareil. On est dans un monde où on se marche sur la tête. J’ai un discours de vieux con mais vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est dramatique.

La valeur d’un point, qu’est-ce-que c’est la valeur d’un point ? Un jour ça rentrera. Avant la retraite j’espère.

 

 Un point positif pour vous c’est la défaite de Roanne…

Je m’en fous des autres. Je suis concentré sur notre équipe, sur ce que l’on fait et tout ça. Cette équipe mérite mais l’on revient trop sur les mêmes erreurs. Mérite dans le travail, dans le management, elle se bat à la fin… C’est difficile. En plus ce soir (hier), il fait très très chaud  et ils étaient cramés. Ils essayent, ils essayent mais après ça n’est plus oxygéné. On ne peut pas dire qu’ils ne combattent pas et qu’ils ne donnent pas ce qu’ils ont à donner. Après je pense qu’à un moment donné les cerveaux ne sont pas suffisamment irrigués  et ça nous coûte cher. C’est la pression de la capitale.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (9)

  1. Tit

    Déclaration lamentable. Ce n'est pas en enfonçant ses joueurs qu'il va les aider à s'en sortir. Surtout en les faisant passer pour des benets. Il ferait mieux de s'interoger sur sa part de responsabilité dans le naufrage actuel de son équipe.

  2. Astonished

    Mais chut..!

    Biensur qu'ils méritent ce genre de déclaration, encore plus car c'est une équipe de gamin. Ils ont une chance inouie d'avoir autant de temps de jeu à ce niveau et dans ce genre d'organisation qu'est l'ASVEL, alors à un moment donné: STOP! Tu prends ton pied au cul et tu le bouges.

    La maladie de ce monde c'est de laissé tout passer aux jeunes, leur trouver des excuses et quelques années plustard on parle de gachit.. Faut pas s'étonner mais être dur, POUR eux!

    En espérant qu'ils baissent la tête et retournent au charbon sans s'écouter!

  3. elro

    Il semble désabusé. Impression que le discours passe mal auprès des joueurs.
    L asvel ça semble qd même une grosse machine avec 4 roues en moins

    Je connais peu ce coach. Tjs un plaisir de l entendre. Mais il traine quel type de réputation, de style, d ambition?

  4. John White

    Ce n'est pas la 1ère fois que Pierre Vincent casse ses joueurs, d'ailleurs il aime beaucoup parler du manque d'oxygénation du cerveau de ces joueurs.

    En tout cas Westermann qui avait soutenu dans la presse le choix de son coach de couper Goss il y a quelques jours, s'en prend plein la tête. Serait-ce du au fait que Léo choisisse plutôt d'aller au Hoop Summit que de jouer le matche contre le HTV?

  5. toto

    Coach, c'est que cette équipe ne tourne pas; mai c'est un peu facile de pointer les joueurs.

    certes ils ne sont pas exempts de reproche mais le coach et les recruteurs non plus. Je pense même que vos responsabilités respectives sont assez évidentes. il ne viendrait à l'idée à personne d'abandonner un groupe de jeunes au milieu de nulle part. bah, sur un parquet de Pro A pareil !

  6. Green.

    Pour ceux qui ont suivi les matchs de l'ASVEL sur Sport+ et ont écouté son discours lors des temps morts , je comprends sa frustation et son agacement, quand on voit le niveau de comptéhension du jeu de certains de ses joueurs !!!!! Ensuite quand bien même il fait partie du Staff qui les a choisi, il n'y a rien de plus énervant de les voir reproduire depuis le mois d'octobre (6 mois), les mêmes erreurs et les mêmes mauvais choix !!!!

    Donc normal qu'ii s'agace et qu'il le dise haut et fort !!!!! De plus c'est plus soft et plus objectif, que les "sorties" à la Lolo Sciarra ou au grand n'importe quoi à la Paco Lauhlé !!!!!

  7. SONY

    cela confirme que la venue de Parker et turiaf était l'arbre qui cachait la foret, cela a juste destabilisé le groupe et par la même occasion le Championnat…..(les équipes qui ont perdues contre l'Asvel version Parker)

  8. Mat2

    Des dauphins on en fait pas des requins! à méditer ^^