Pierre Vincent : « l’arbitre a pété les plombs sur la fin de match »

Après la rencontre face à Chalon, Pierre Vincent, coach de l’ASVEL, en avait à redire sur l’arbitrage.

Pierre-Vincent-large-060911-MerciecaC’est un fait : cette saison les rencontres entre l’ASVEL et l’Elan Chalon n’ont rien d’un long fleuve tranquille. Lors de cette vingt-troisième journée de championnat, une polémique au sujet de l’arbitrage a surgi poussant Pierre Vincent, le coach villeurbannais, à poser une réclamation.

« L’arbitre a pété les plombs sur la fin de match ! Il siffle une faute antisportive à Thomas (Larrouquis), je ne conteste pas le fait qu’elle soit antisportive, puisque c’est la règle, mais il n’y a pas faute !!! En plus, elle n’est pas sur Slaughter, qui va aux lancers-francs, mais sur Aboudou !!! C’est pour cela que je pose réclamation. Ce que je reproche à cet arbitre, c’est de décider du sort du match avec ce coup de sifflet » (Site ASVEL).

Mais en encaissant un 47-35 sur l’ensemble de la deuxième mi-temps, l’ASVEL a aussi fait preuve d’un certain relâchement en défense dont a profité le duo d’intérieur Brockman/Capela (17 points et 14 rebonds à eux deux). Pierre Vincent le reconnait lui-même : l’ASVEL a parfois manqué de lucidité.

« On perd trois rebonds de rang dans la dernière minute, ils ont quatre attaques de suite, c’est trop…Par séquences, mon équipe a fait le match que j’attendais, mais dans les moments-clés, on a manqué de contrôle et de maîtrise. On n’a pas joué assez intelligemment en voulant forcer les choses. A la fin, on était moins oxygénés, moins lucides, et ça nous coûte le match ».

L’ASVEL n’aura pas le temps de tergiverser trop longtemps avec la réception du BCM le lundi 24 mars.

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.