Pierre Vincent : « Nos rotations nous affaiblissent »

Le coach villeurbannais a regretté après-match le manque de percussion des rotations.

Si le début de saison de l’ASVEL a plutôt été réussi, la défaite face au Havre est venue marquer un coup d’arrêt. Mais surtout elle confirme un problème récurrent : le manque de constance. Capable de dérouler par séquence, l’ASVEL peut aussi se prendre les pieds dans le tapis à d’autre. « Nous n’avons pas suffisamment de constance sur un match pour pouvoir nous imposer à l’extérieur. C’est toujours le même scénario. Nous avons de très bons moments et d’autres beaucoup moins bons » confirmait ainsi Pierre Vincent dans les colonnes du Progrès.  Pour la prochaine journée, l’ASVEL se déplacera dans le chaudron pictavien, là où il n’est jamais facile d’aller s’imposer. Faire preuve à nouveau d’inconstance pourrait donc être durement sanctionné…

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.