Pierre Vincent sévère avec son équipe

La défaite de samedi face au Mans, qui a entrainé une non-qualification pour les AS, a particulièrement courroucé Pierre Vincent.

 

Les oreilles des Villeurbannais doivent encore siffler… Car après la défaite encaissée au Mans, Pierre Vincent s’est monté agacé par le comportement de certains d’entre eux.

 

« Comme des blaireaux, on a été ridicule. Les arbitres sifflent. On s’énerve. Les bras tombent comme si c’était la fin des haricots. C’est une question d’oxygénation du cerveau. Qu’on ne me dise pas qu’ils sont jeunes. À 20 ans ou à 80 ans, le cerveau est oxygéné » a-t’-il déclaré dans Ouest-France.

 

Avec trois joueurs à 4 fautes (Dijon Thompson, Hilton Armstrong et Kim Tillie), difficile en effet de pouvoir gérer au mieux le money-time. Et avec un 26/28 réalisés par les Manceaux sur la ligne des lancers-francs, l’ASVEL pouvait y trouver l’une des raisons de la défaite et de la non-présence aux AS alors que le club y participait depuis neuf années consécutives.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Tapion

    trois choses:

    – J'espère que P.Vincent s'inclut aussi dans ses propos car lui aussi s'en est pris à l'arbitrage.

    – en même temps normal de s'en prendre à l'arbitrage vu leur niveau catastrophique. Quelle honte ces deux premiers quart-temps. Un match à ne pas montrer dans les écoles d'arbitrages (drôle quand on sait que Maestre est éducateur…).

    – Merci à Alain Moire: "Deux « techniques » très sévères à l'encontre de Dijon Thomson et de Pierre Vincent lançaient véritablement la rencontre". Un journaliste local impartial, ça fait plaisir. ça change de l'Est Rep'…

  2. AND11

    Depuis 9 ans consécutifs mais ils ont participé en étant 10eme ou 11eme une année.

    Sinon on voit que les nancéiens n'ont pas le monopole de la critique de l'arbitrage… N'est ce pas tapion!!!

  3. mopett

    Deuxieme ligne.. Ah Non

    La troisieme ligne .. Non plus

    A ba il critique pas!