Pierre-Yves Guillard: « Je suis fier d’être resté à Poitiers »

Dans un long entretien pour le site de la LNB, Pierre-Yves Guillard est revenu sur sa carrière.

Update : Homme d’un seul club, Pierre-Yves Guillard est revenu sur sa fidélité à Poitiers. « Je suis fier d’être resté à Poitiers, d’avoir vécu tout cela ici, avec toutes les personnes que j’ai côtoyées. J’ai vu le club évoluer. On a grandi avec certaines personnes. C’est tout un entourage, tout un esprit basket avec des personnes qui ont toujours été là. C’est de l’humain. Ce sont des choses qu’on ne peut pas imaginer quand on commence à jouer pro. Humainement, j’ai énormément grandi en côtoyant et échangeant avec ces gens. J’ai vu grandir des gamins et, au fur et à mesure, on a noué des liens. C’est difficile de ressentir cela quand tu changes souvent de club » (LNB).

24.04 Il va falloir s’y faire… Après 16 ans passés à Poitiers, avec qui il a tout connu, Pierre-Yves Guillard (35 ans) a officialisé sa retraite sportive. L’intérieur a publié sur sa page facebook un long texte très émouvant.

« Il y a des évènements qui changent une vie…
Je me suis souvent demandé à quel point la vie peut changer du jour au lendemain.
Ce jour où j’ai accompagné mon frère à l’entrainement de basket, qui avait suivi les conseils de Bertrand notre cousin. Ce jour-là, Florence Vincent était à la salle et nous a demandé avec mon frère de venir faire une détection départementale. Dans la foulée je commence ma première année au PCBB et j’ai découvert une réelle passion pour ce sport et une envie débordante de rattraper les autres.
Peu à peu avec le soutien de ma famille que je ne pourrai jamais remercier assez et l’aide de certains de mes coéquipiers en particulier Erwan qui m’a beaucoup apporté, j’ai progressé et adoré le goût de la compétition. J’ai commencé à me construire dans cet environnement, il a fallu faire sa place aux côtés des meilleurs joueurs de la région, ce n’était pas simple mais j’ai découvert un monde où il fallait s’imposer pour être respecté. Je remercie tous mes coéquipiers du PCBB pour ces années, que de souvenirs, et de très belles rencontres. J’ai eu la chance aussi d’avoir la confiance des entraineurs et je les remercie pour cela Ruddy, Pierre, Gwen, Mathieu, Charly.
Les évènements s’enchainent je signe à 17 ans au CEP (N2) avec Greg aux manettes et je participe au championnat d’Europe juniors (U18) avec à sa tête Pierre Vincent qui a eu confiance en moi. Une expérience folle qui allait au-delà de mes espérances mais j’ai tenu ma place avec beaucoup de détermination.
À ce moment précis il va se passer presque 20 ans, 20 ans de quoi?
De plaisir, de turbulences, de doutes, de bonheurs partagés, de souffrances, de travail, de rencontres, de passion, de désillusion, de réussites, de défaites, de titres, d’exploits, de victoires et d’amour pour un seul et même club le PB 86. En quelques années nous avons réussi à inscrire le PB sur la carte du basket français par nos résultats, en étant également précurseur en matière de communication et aujourd’hui des acteurs poitevins de cette réussite rayonnent partout en France et dans le monde.
Alors oui, on aurait pu se séparer à plusieurs reprises mais cette aventure était plus forte que tout. Une épopée incroyable avec une équipe soudée pour nous mener à cette finale dans un Bercy en fusion contre Limoges avec toute une ville derrière nous alors que l’année d’avant nous vivions une grosse désillusion. Cela traduit bien le caractère et l’état d’esprit de l’équipe. Nous concrétisions une aventure inimaginable avec une équipe incroyable, des amis à vie. Evidemment, il y a eu des moments plus difficiles mais que l’histoire est belle.
C’était le destin, un magnifique destin qui m’a permis de grandir en tant que joueur jusqu’à faire les playoffs en PRO A et être sélectionné pour le All Star Game et en tant qu’homme, d’avoir à mes côtés ma femme et des enfants magnifiques que je remercie pour leur amour et leur soutien inconditionnel. Je remercie mes parents et mon frère d’avoir toujours été là. Tous mes amis qui m’ont soutenu et permis de surmonter les épreuves.
Cette aventure m’a amené à faire plein de rencontres, de nouer des liens d’amitié avec des supporters, partenaires, journalistes, arbitres, salariés, dirigeants, présidents, joueurs, entraineurs, adversaires et JP !
Un grand merci à notre formidable public et à nos pictagoules qui nous ont toujours soutenu dans les bons comme dans les mauvais moments.
Mention spéciale à nos nombreux bénévoles qui œuvrent dans l’ombre et sans qui le club ne pourrait pas fonctionner.
Je tiens à vous remercier pour votre investissement et votre soutien pour ce club, notre club.
Au moment de vous dire au revoir, sur une saison très spéciale qui ne représente pas la belle histoire que j’ai vécue ici, je voulais remercier mes entraineurs au PB 86 de m’avoir fait confiance et de m’avoir supporté toutes ces années. Je pense à Greg, Antoine, Andy et bien entendu Ruddy qui était mon coach à mes débuts puis au PB jusqu’à ma dernière saison. Merci Alain d’avoir dirigé la création de cette belle union entre 2 clubs poitevins avec la réussite que l’on connait Des remerciements aussi pour les préparateurs physiques, médecins et kinés de m’avoir permis de rester en bonne santé pendant toutes ces années. Une pensée pour François, mon agent, pour son conseil et à mon partenaire PEAK pour toutes ces années de collaboration.
J’ai une grosse pensée pour vous tous qui m’avez soutenu toutes ces années. Ce n’est pas simple de rester dans le même club toute une carrière mais cela a été possible grâce à vous. Sachez chers supporters que votre soutien inconditionnel m’a beaucoup touché.
Alors, MERCI MERCI et encore MERCI !!!
Vous l’aurez compris après tant d’années passées, du Dolmen en passant par les Arènes, à donner mon maximum sur les parquets avec des moments forts et d’autres plus compliqués. C’est avec beaucoup d’émotions et des souvenirs plein la tête que ce beau livre se referme. Ce livre nous l’avons écrit ensemble, ça sera toujours un plaisir de vous croiser et de discuter avec vous.
Je n’ai rien de fixé encore quant à mon avenir mais de nouveaux projets se présentent pour ma famille et moi.
Je continuerai à supporter du plus profond de mon cœur notre club et pourquoi ne pas prolonger un jour l’aventure d’une manière différente.
Restons fidèle à nos valeurs, continuons de rayonner sur le territoire avec toutes ces actions citoyennes, continuons le beau travail effectué avec notre centre de formation qui est vraiment l’ADN du club et d’autres belles histoires nous attendent.
Prenez soin de vous, à bientôt….

ALLEZ le PB 86 !!!

Pierre-Yves ».

Au total, Pierre-Yves Guillard aura disputé 544 matchs avec le PB86, marqué 4456 points et pris 2290 rebonds. Une fois que les salles seront de nouveau ouvertes, son numéro 11 devrait être retiré. Une belle récompense pour l’homme d’un seul club.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.