PL Espoirs : Un titre et après ?

Après avoir dominé en saison régulière, les Espoirs du Paris-Levallois se sont inclinés en finale du Trophée du Futur face à Nancy. Petite revue d’effectif.

Dans un club qui peut se targuer cette saison d’être à la fois Champion de France Minimes et Espoirs et d’avoir sorti, en plus de ses espoirs actuels, Andrew Albicy mais aussi la fratrie Aboudou avec Lens à Dijon (Pro B) et surtout Jordan (Chalon Pro A et international U20) o a du mal à comprendre que l’étiquette de club formateur ne soit pas encore attachée aux deux lettres qui composent PL. Et pourtant, de nombreux coachs et joueurs d’Ile-de-France continue de préférer partir en province plutôt que de venir s’établir dans le club numéro 1 d’Ile-de-France.

Mais le label « club formateur » viendra peut-être dans les années à venir quand on regarde de plus près l’édition 2010-2011 Espoirs qui semble pouvoir fournir deux ou trois futurs professionnels français de bon niveau. Car malgré leur défaite en final du Trophée du Futur, les Espoirs franciliens ont survolé la saison. Grosse défense, collectif impressionnant, les joueurs de Thomas Drouot l’avaient déjà démontrés l’an dernier en terminant deuxième du championnat et…déjà finaliste du Trophée du Futur. Cette saison, ils ont su passer la vitesse supérieur et hausser leur niveau de jeu pour marcher sur la concurrence.

Mais le championnat Espoirs reste le théâtre de la formation des clubs. Au-delà du titre se pose donc la question de l’avenir de cette équipe et des joueurs qui la composent depuis maintenant deux saisons et le retour du PL dans l’élite. L’occasion de faire un petit tour de l’effectif avant le grand chambardement de cet été.

Junior M’Bida : 13 points à 59% et 7 rebonds, what else ? Dans une équipe ou quatre joueurs sont à plus de 10 points de moyenne, le franco-centrafricain a fait le « job ». Pas toujours titulaire car en concurrence avec Landing Sané (ex-international U19) et Giovane Oniangue, régulièrement appelé chez les pros, M’Bida a été la menace principale dans la peinture en même temps qu’un sérieux intimidateur en défense (29 contres en…29 matchs). Mais peut-être que le plus étonnant dans ces stats c’est qu’il ne jouait que 24mn ! Si on rajoute à cela 204cm et des bonnes épaules, on se dit que Junior devrait facilement s’imposer en Pro. Il vient d’ailleurs d’être prêté un an à Lille en Pro B.

Giovane Oniangue : 12,5 points à 56%, 4,5 rebonds en 24 minutes pour cet intérieur « undersize » qui a parfois tenu le rôle de pivot du haut de ses 1m96. Ce qui pourrait s’annoncer handicapant pour sa future carrière mais qui n’a pas fait peur au Paris Levallois puisqu’il a été le premier des Espoirs cuvée 10-11 à qui on a proposé un contrat pro. Sa signature a déjà été officialisé sur certains sites d’actu mais pas encore par le club. Avec l’effectif pro, ce congolais de naissance a joué 9 rencontres pour 3 minutes et 1 point de moyenne. Dès la restructuration de l’effectif pro, il est devenu le 4e intérieur derrière Hamilton, Evtimov et Sommerville. Il servait de rotation à ce dernier pour le faire souffler sur de courtes périodes, il devrait avoir le même rôle la saison prochaine.

Malela Mutuale : 12 points à 52% (pas mal pour un meneur non ?), 5 rebonds, 4 passes et 3 interceptions. Vous avez dit complet ? Il est le plus talentueux de cette cuvée Espoirs PL et a été récompensé par une place dans le 5 Majeur Espoirs en compagnie de Kahudi du Mans. Pré-sélectionné en Équipe de France U20 et aperçu en pro contre Pau avec une facilité désarmante (6 points et 3 passes en 9 minutes) on l’annonçait pro avant tous les autres. Une fracture de fatigue au pied au début de la finale du Trophée du Futur en aura décidé autrement. En effet, le PL a signé Da Silva & Meacham et semble donc avoir fait une croix sur son plus prometteur espoir tandis que l’EuroEssonne vient de passer sans que Mutuale ne puisse jouer sa chance derrière Westermann et… Kahudi. Une blessure qui tombe au plus mauvais moment mais qui ne devrait pas faire oublier à quelques clubs de Pro B la pépite aperçue cette saison. Le nouveau Albicy n’aura peut-être pas la chance d’être couvé par un meneur ricain comme cela a été le cas ces dernières années pour Andrew mais il mériterait néanmoins sa place en Pro afin de prouver tout le bien que l’on pense de lui. Véritable pierre angulaire de l’équipe Espoirs ces deux dernières années, il serait surprenant que l’ancien pensionnaire de l’INSEP reste sur le carreau cet été. Et si le PL lui faisait quand même une offre, est ce qu’il serait intéressant pour ce jeune brillant d’être troisième meneur d’une équipe de Pro A ?

Benjamin Vauquois : 11 points, 4 rebonds et 2 passes pour l’ailier à tout faire du PL. La plus forte menace dans les ailes pour l’équipe de Drouot. Passé par l’ASVEL et par Orléans, c’est au PL que Vauquois a réussi à sortir du lot malgré un physique fragile. C’est d’ailleurs LA question autour de lui, sera t-il capable de tenir le choc avec les « grands » ? Car pour le reste, que ca soit en dribble, dans le shoot ou en défense l’ailier a l’arsenal pour s’installer plus haut. Pour le moment, l’ailier n’a signé nulle part et n’aurait reçu aucune proposition du PL (qui ne peut pas accueillir tout le monde non plus) alors direction N1 ? Pro B ? Affaire à suivre !

Landing Sané : 8 points, 6 rebonds et 1 contre pour le géant du PL. Ancien pensionnaire de l’INSEP et des équipes de France de jeunes, il n’a pas été le joueur dominant qu’on attendait malgré ses 2m08. Encore un peu tendre, il a néanmoins su, par période, écœurer une défense ou détruire une attaque. Car Sané n’est pas bon qu’a prendre des rebonds et mettre des contres, il a de vrais mains et peut artiller à trois points (13/45, 29%). Faisant partie du groupe pro depuis l’arrivée de Christophe Denis aux manettes, il s’est vu proposer de continuer l’aventure au club une saison supplémentaire et devrait signer un contrat pro dans les semaines qui viennent.

Olushina Ikuesan : 8 points, 3 rebonds et 2 passes pour le « piment ». Capable d’enflammer une rencontre sur son shoot à trois points, bon joueur de un contre un, il est surtout un féroce défenseur qui sans sortir du lot à réussi à attirer la lumière sur lui puisqu’il vient de signer à Vichy en Pro B. Pour quel rôle ? Difficile de savoir s’il sera sparring-partner ou en rotation d’un gros joueur US, toujours est il qu’il aura l’occasion de faire son trou. Sacré tremplin pour cet ailier qui, pour être honnête, ne nous avait pas tapé dans l’œil sur les rencontres que nous avons eu la chance de voir.

Cyril Roussel : 7 points à 30% à 3 points pour le shooteur de l’équipe. Shooteur de série, il n’a pas été d’une régularité incroyable cette saison mais a apporté de l’adresse extérieure à un groupe fortement attiré par le drive. En rotation de Mutuale, il a su mener son équipe en son absence mais a néanmoins rencontré des difficultés à scorer lorsqu’il était positionné en tant que meneur. C’est en position d’arrière qu’il se sent le mieux. Il devrait faire partie de l’équipe Espoirs l’an prochain et épauler Dinal.

Kevin Dinal : 5 points et 4 rebonds pour le nouveau joyau du PL. Ultra-dominant en Cadets France ou il lui arrive d’évoluer en Poste 5, ce poste 3-4 longiligne a toutes les armes offensives pour séduire. Déjà affublé de l’étiquette « futur draftable » par certains observateurs du basket français, il faut reconnaitre qu’il ne laisse pas grand monde indifférent hormis peut-être le coach Espoirs Thomas Drouot ? Cette saison, Dinal n’a pas vraiment eu le loisir de s’exprimer souvent en Espoirs puisqu’il finit la saison avec 13 minutes de moyenne. C’est peu comparé au potentiel du jeune homme. Positionnés comme le probable « franchise player » l’an prochain avec une équipe totalement renouvelé, on devrait en savoir plus sur les réelles forces de Kevin. En tout cas, ses prestations sous le maillot de l’Equipe de France U18 lors d’un stage préparatoire en Espagne vont surement lui permettre de participer au Championnat d’Europe en Pologne du 21 au 31 Juillet 2011.

Cette cuvée Espoirs PL va donc accoucher, au minimum, de 4 pros en attendant de voir ce que Mutuale va faire, pas mal ! En attendant de savoir s’ils auront autant de succès en Pros qu’en Espoirs, on peut se féliciter de voir que le Championnat Espoirs tant décrié puisse aussi être synonyme de tremplin. Merci les JFL ?

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. blackstone

    Junior: tres complet, tres athletique! largement les qualites pour s'imposer en pro

    Gio: Undersize mais il devrait passer a l'aile en pro, il en a en tout cas les qualites! un genre de Ron Artest avec une tete bien faite!

    Male: un vrai leader des 2 cotes du terrain, vrai meneur gestionnaire capable de scorer quand il faut, il joue tres juste, les clubs pro passerait a cote d'un vrai talent

    Olu: capable du meilleur comme du pire, mentalite de scoreur, grosse qualite athletique, a suivre!