Playoffs Liga : Bilbao n’est pas mort, le Real sweepe Blusens Monbus

Face au Regal Barcelone, Bilbao s’est imposé sur la plus petite des marges : 90 à 89. Peu importe finalement, seul compte la réaction d’orgueil des joueurs basques. Contrairement au match aller, Lamont Hamilton a été bien plus utile à son équipe avec 19 points et 5 rebonds. Adrien Moerman, lui, a été plus discret…

Moerman BilbaoFace au Regal Barcelone, Bilbao s’est imposé sur la plus petite des marges : 90 à 89. Peu importe finalement, seul compte la réaction d’orgueil des joueurs basques. Contrairement au match aller, Lamont Hamilton a été bien plus utile à son équipe avec 19 points et 5 rebonds. Adrien Moerman, lui, a été plus discret avec 5 points et 2 rebonds. Cependant, les hommes de Fotis Katzikaris vont devoir être plus constants dans la belle pour espérer faire passer à la trappe Barcelone car dans le dernier quart temps, Bilbao n’est pas passé loin du faux-pas (34 à 24 pour les Catalans).

Blusens Monbus n’aura rien pu faire face au Real Madrid et dit byebye aux playoffs après une deuxième défaite de rang (74 à 58 sur leur parquet). Le Real a su parfaitement museler les leaders adversaire sà l’image de Salah Mejri (8 points et 5 rebonds en 26 minutes). Le Real, lui, a pu compter sur deux leaders en pleine euphorie : Jaycee Carroll (25 points à 71% de réussite) et Sergio Llull (16 points et 4 rebonds). En mission sur ces playoffs, le Real Madrid semble être parfaitement à l’aise dans son rôle de favori étant même la seule équipe à passer dans le dernier carré avec un sweep.

Après une bonne doudoune au match aller, Saragosse a su se reprendre face à Valence au retour même si pour cela il aura fallu aller jusqu’en prolongation (122 à 120). Dasn un match plutôt no defense, seulement deux joueurs de Saragosse n’ont pas dépassé la barre des dix points, la meilleure marque revenant à Michael Roll avec 19 unités. En face, Valence aussi avait des shooteurs affutés comme Justin Doellman (29 points) mais un peu moins de solutions offensives. Visiblement plus à l’aise sur ses bases, Valence espère bien fournir la même prestation qu’à l’aller. Dans le cas contraire ça sera la porte et les vacances prématurées.

Comme trois des quatre têtes de série, Vitoria a pris le plis avec dans le rôle du « bourreau » Gran Canaria (vainqueur 83 à 78). Les coéquipiers de Thomas Heurtel (6 points, mais 0/3 au tir primé) et 5 passes décisives) ont payé une réussite moindre au tir primé (29% quand Herbalife était à 35%). Fabien Causeur, lui, a terminé la rencontre avec 3 points et 2 rebonds n’ayant donc que très peu d’impact dans le jeu de son équipe. L’ex arrière choletais va devoir se reprendre lors du match retour car sans des rotations plus solides, Vitoria n’est pas à l’abris d’une mauvaise surprise.

Comments

Commentaires (3)

  1. Vincent Ricard

    Marko Todorovic a raté le canasta de la victoria pour Barcelona.

    Vitoria en galère contre Gran Canaria. Tout sauf une surprise. Par contre, je ferai bien un contrôle antidopage sur certains insulaires…