Playoffs Pro B : Quatre quarts à se mettre sous la dent…

En Pro B aussi, on joue les playoffs. Résumés de la première manche de chaque série.

Mardi soir

Nanterre n’a pas fait de détails face au Portel. 41-28 à la mi temps, autant dire que l’affaire était entendue. Xavier Corosine toujours absent, ça ne semble pas entamer le potentiel des banlieusards. 117 d’éval à 45, 23 pds à 8, tout est dit. Le meilleur marqueur du Portel émerge péniblement à 10 pts (Nigel Wyatte). Côté Nanterre, Marc Judith assure (17 pts en 22 min, 5/8 à 3). Loic Akono est partout (9 pts, 7 reb, 6 pds), tout comme Mykal Riley (10 pts, 7 reb, 6 pds).
Score final : 88-55

Aix Maurienne a tenu une mi-temps face à Dijon (32-33), avant d’encaisser un 40-23 fatal. Le facteur X : Samba Dia (23 pts, 5 reb). Souvent décevant, parfois à côté, l’ex Roannais semble plus concerné depuis l’arrivée de Moss. Visiblement Dijon a tapé là où il fallait en limitant l’impact de Dave Fergerson (20 minutes, 2 pts). Simon Darnauzan et Joachim Ekanga sont loin de leurs standings respectifs. Sonko (14 et 10) et James (16 et 5) surnagent.
Score final : 72-56

Mercredi soir

On le sentait un peu venir. Boulogne réalise l’upset du jour en allant taper Rouen dans sa salle. Jouer Boulogne sur des bases de score élevées n’est jamais une grande idée. Poupet dévisse (7 pts, 3 pds) dans une rencontre fleuve. Jason Siggers (26 pts), Darnell Williams (17 pts), Cheikhou Thioune (18 pts), Partick Okafor (14 pts, 11 reb) assurent la feuille de stat. Kareem Reid score un peu (11 pts), mais semble avoir déjà l’esprit à Rucker Park. Côté Boulogne, quatre joueurs scorent, un distribue : Darryl Monroe (24 pts, 10 reb), Tony Stanley (27 pts), Lamine Kante (17 pts), Landon Milbourne (17 pts) et Klemensas Patiejunas (7 prs, 3 reb, 10 pds). Ne pas oublier que Boulogne est une équipe de « coups », que le staff technique Castano/Anthonioz/Hénocq connaît bien la division, et que ces mêmes Boulonnais sont montés de NM1 l’an dernier, par les PO, à la surprise générale.
Score final : 100-103

Les années se suivent et se ressemblent pour la Madeleine. L’an dernier, les joueurs de Rémy Valin ont joué les premiers rôles une partie de la saison avant de manquer de souffle sur la fin et terminer huitièmes. Si leur 6e place constitue une progression, l’état global des troupes (blessures, Ricain coupé…) inquiète, et les rumeurs de départ de Philippe Da Silva ne doivent pas aider à rester sereins. Bien dans le match pendant 3 QT (51-51), Evreux explose dans le dernier (25-11). Mohammed Hachad est un MVP potentiel sur le match (15 pts, 7 reb, 7 pds). Quand on voit sa saison, on se demande presque pourquoi Rouen ne l’a pas conservé. En difficulté face à la dimension athlétique de Fos, Philippe Da Silva est loin de son bilan habituel. Teddy Maizeroi assure son rôle important de booster venu du banc (16 pts). Mais ça ne suffit pas.
Score final : 76-62

Tags : , , , , , , , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (2)

  1. Startrak

    Bien joué pour le prono de l'upset réalisé par Boulogne, c'est pas encore fait mais c'est bien parti!

  2. Bégo

    Pour ce qui est du match entre Dijon-Aix, ayant assisté à la rencontre voici ce que l'on peux en résumé :

    – 1ère Mi-Temps clairement à l'avantage de Aix, des joueurs de la JDA qui paraissent tendu, Craven scotché sur le banc toute la 1ère mi-temps à cause de 2 fautes pris rapidement dans le 1er quart, une défense dijonnaise à la rue, Aix déroule son attaque assez facilement à coup de 3 points et de pénétration(Mathis, James)…Dijon peut s'estimer heureux de rentrer au locker-room avec 1 point de retard, grâce notamment à l'apport offensif de Bing (6 points, 4 rebonds sur le 2ème quart).

    – 2ème Mi-temps qui commence sous les mêmes hospices que la 1ère sauf que Borg va nous sortir une bonne vieille défense de zone 2-3, avec une grosse pression défensive sur les extérieurs, qui va faire dérailler Aix complétement, perte de balle sur perte de balle, plus aucun shoot ne rentre, 23 points marqué seulement sur l'ensemble du 3ème et 4ème quart…

    En résumé un bon match de playoffs bien sympa, avec de gros stop dijonnais en 2ème mi-temps, et une belle attaque de Aix en 1ère. Un petit mot sur le non-officiel MVP de ProB, Moses Sonko, que j'ai trouvé complétement à coter de ses pompes malgré ses 14 points et 10 reb, Mathis pas franchement mieux…Concernant Samba Dia, Zach Moss possédant un vrai jeu dos au panier au poste, cela le libère ce qui n'est pas le cas avec Bing (clairement faxteur X sur ce match avec ses 18 points et 9 reb) qui n'est pas très friand de post-up…