Poitiers et Boulazac : Les choses se compliquent

Toute la soirée de Pro A à la sauce bullet.

Strasbourg-Limoges : 71-77

Cette défaite de la SIG confirme que les Alsaciens traversent une période des plsu compliquées. Encore une fois, Jon Brockman a été le facteur X du CSP avec un double-double (11 points et 11 rebonds). Gêné par des problèmes physiques, Joseph Gomis a lui montré qu’il en avait toujours sous le pied (9 points en 20 minutes) signe que sa saison n’est pas encore terminée. Côté CSP on relèvera également le jeu plutôt propre avec seulement 13 balles perdues. Aussi si le maintien est quasiment assuré, une place en playoffs reste mathémathiquement possible mais fort peu probable.

 

Roanne-Orléans : 85-78

Le score l’indique : il n’y a pas eu photo entre les deux formations. Il faut dire que la préparations des joueurs de Philippe Hervé n’a pas été facile entre les nouveaux à intégrer et la blessure de Chris Hill. Côté roannais, c’est Pape Amagou qui a fait parler la poudre (25 points) avec à ses côtés un William Gradit consistant (19 points et 5 rebonds). Redoutable défense, la Chorale s’échine visiblement à nuancer cette facette match après match. Attention il y’a là un candidat sérieux pour viser loin pendant les playoffs.

 

Le Mans-Dijon : 63-59

Pour les amateurs du jeu no defense, mieux vallait ne pas être présent à Antarès. A la mi-temps il n’y avait ainsi que 21 à 20, un score bien pauvre. Le MSB s’en est mieux sorti à la faveur d’une réussite sensiblement plus élevée (42,6 contre 34,5%). Symbole de cette faillite offensive : David Mélody qui termine avec une éval de -7 pour son 1/11 au tir. Cependant, si victoire il y’a celle-ci n’est pas totalement rassurante sur le niveau affiché par les Manceaux de JD Jackson qui ont laissé 16 balles perdues en cours de route (le même total que leurs adversaires).

 

Poitiers-Cholet : 70-77

Pour le PB86 les carottes commencent à être à point. Bien sûr rien n’est encore joué mais en ne trouvant toujours pas le chemin du succès, l’équipe pictavienne reste dans le dur au classement. Pourtant il sn’ont pas lâché dans le dernier quart (23-23) mais ils ont trainé comme un boulet leur très mauvais départ (26-14). Ahmad Nivins aura fait le taf en attaque (19 points) mais en face il y’avait un duo Bryant/Coleman (34 points) des plus consistant. Le prochain match contre Nancy vaudra donc plus que cher pour l’avenir du perdant.

 

BCM-Boulazac : 63-56

Face aux Nordistes, le BBD a existé trente minutes car les Boulazacois ont pris le bouillon durant le dernier quart temps (18-8). Moins bien armé que leurs adversaires, les joueurs de Sylvain Lautié ont donc logiquement plié sous les saillies de de JK Edwards (15 points) ou de Ludovic Vaty (10 points et 10 rebonds en 25 minutes). Pour le maintien, les choses se compliquent désormais pour le BBD qui lors de la prochaine journée de championnat recevra la JSF Nanterre, l’une des équipes en forme du moment.

 

Nancy-ASVEL : 94-79

L’ASVEL n’aime pas voyager, ce n’est pas nouveau. Mais avec deux déplacements au compteur cette semaine, les Villeurbannais ont sans doute manqué de jus. Une chose est certaine; s’il y’en a un à qui la victoire a du faire plaisir c’ets bien Hervé Touré (18 points et 9 rebonds) qui n’a pas gardé que des bons souvenirs de son ancien club. Pour autant le maintien est encore loin d’être assuré d’autant plus que profile un importantissime PB86-SLUC se profile le 20 avril. Pour figurer au mieux, les Lorraisn devront miuex maitriser leurs fins de match a contrario de ce qui a été montré face à l’ASVEL (26-20 pour l’ASVEL).

 

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. jo

    La prestation du BCM est inquiétante : galérer autant pour battre le dernier du championnat ne rassure pas.

    Même s'il y a eu la victoire, l'arbitrage est à hauteur du mach :médiocre.