Poitiers va piano

Alors que les clubs de Pro A ont pour la plupart bouclé leur effectif, Poitiers, lui, a choisi la patience et attend encore larrivée de sa deuxième recrue après JJ Miller.

« Le recrutement n’est pas terminé. Nous sommes toujours en quête d’un neuvième joueur professionnel susceptible de venir renforcer l’équipe. On en discutera avec le président à son retour et on verra ce qu’on peut faire » expliquait le coach Rudy Nelhomme.

Pourtant, il pourrait y avoir urgence. Le club a déjà repris depuis le 16 août le chemin de l’entraînement mais ne commencera sa série de matches amicaux que le 2 septembre (Tournoi de Boulazac). Ce laps de temps très court ne laissera pas beaucoup de temps à la nouvelle recrue pour intégrer les systèmes. Mais quand le budget est ric-rac, la prise de risques se doit d’être mesurée comme le confirme Nelhomme, également assistant de Vincent Collet en équipe de France.

« Il y a plein de facteurs à prendre en compte. On attend de voir comment on va être financièrement, de façon à pouvoir faire les meilleurs choix possibles. Avec un nouveau poste 3, on sera bien parés pour pouvoir jouer dans ce championnat qui sera encore dense et relevé. Si ce joueur arrive dans une semaine ou dans quinze jours, on s’adaptera !».

Un temps évoqué, la piste Nobel Boungou Colo, ex-HTV, se serait refroidie. Ce dernier, qui s’entraîne actuellement avec le SLUC Nancy, est en attente de la validation de budget du club lorrain pour s’y engager.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.