Pour Jordi Bertomeu la réaction de la FIBA est brutale

Pour Jordi Bertomeu, patron de l’Euroleague, la réaction de la FIBA est disproportionnée.

FIBA Espagne

Update : Depuis plusieurs mois on assiste à une guerre sans merci entre la FBA et l’Euroleague au sujet du basket de clubs. Le patron de l’Euroleague Jordi Bertomeu s’est récemment exprimé sur le sujet dans une interview pour El Corriere della Sera (relayé par Eurohoops). « La réaction de la FIBA est brutale. Essayer de tuer les équipes n’est pas la solution; cela revient plutôt à admettre sa défaite […] D’une façon ou d’une autre nous gagnerons à la fin. Je suis sûr à 100% que le tribunal reconnaîtra que nous avons raison« .

17.04 Dans les colonnes de L’Equipe, l’Euroleague est revenue sur les menaces de la FIBA qui ont pris ce vendredi une nouvelle tournure. « Nous sommes très surpris de ce chaos que la Fédération Internationale est en train de causer dans le basket européen par leurs récentes décisions qui sont la conséquence immédiate de l’échec de leur projet […] Bannir les sélections de compétition internationales pour lesquelles elles se sont qualifiées par le parquet serait bien triste ». A noter que la République Tchèque et la Lettonie ont été approchées au sujet de l’organisation des TQO si jamais l’Italie et la Serbie ne pouvaient finalement pas les organiser du fait de leur exclusion.

16.04 La guerre est officiellement déclarée ! Dans le conflit qui oppose la FIBA et l’Euroleague, la FIBA Europe vient de dégainer son arme la plus puissante. Dans une lettre adressée à 14 pays, dont l’Espagne, l’Italie, la Serbie ou encore la Russie, la FIBA vient de suspendre ces nations de toutes les compétitions organisées par la FIBA, à partir de l’Eurobasket 2017, en raison de leur soutien à l’Euroleague. Un vrai coup de pression sur ces fédérations, qui ont jusqu’au 20 avril pour « s’expliquer » et changer d’avis…

Mais attention, la menace plane également pour les Jeux Olympiques concernant ces nations ! En effet, la FIBA Europe souhaite que cette sanction soit appliquée pour les compétitions internationales et l’instance dispose bien évidemment d’un poids fort puisqu’elle organise notamment les TQO. Au final, la France et l’Allemagne sont les seuls grands pays européens épargnés dans cette affaire, puisqu’ils ont accepté de participer à la compétition créée pour les clubs par la FIBA. Mais est-ce vraiment intéressant de gagner une compétition dans un cas de figure comme celui-ci ? Les fédérations sont sous pression, mais la FIBA Europe pourrait ruiner l’intérêt de son tournoi. Dans cette affaire, le grand perdant, c’est le basket…

La liste des fédérations suspendues : Serbie, Croatie, Turquie, Espagne, Russie, Lituanie, Grèce, Italie, Israël, Monténégro, Bosnie, Slovénie, Macédoine et Pologne.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.