Pourquoi Joakim Noah devrait retourner aux Chicago Bulls

Billy Donovan est le nouveau coach des Chicago Bulls. Comment ne pas penser à une réunion avec Joakim Noah à Windy City ?

Une minute et 52 secondes. C’est le temps passé par Joakim Noah sous le maillot des Los Angeles Clippers en playoffs cette saison. Ce n’est pas que l’on s’attendait à le voir jouer 20 minutes tous les soirs dans une équipe au roster déjà bien garni. Mais lorsque « Jooks » a enfin signé son contrat après des mois d’attente, et au vu des déclarations élogieuses de Doc Rivers et de plusieurs de ses coéquipiers, on espérait quand même le voir tenir un rôle un peu plus important.

On l’avait vu avec Memphis l’an dernier et sur quelques séquences avec les Clippers dans la bulle, le Français a quelques beaux restes en termes de playmaking et de combativité. Pas assez, visiblement, aux yeux de Doc Rivers. Avant le début de la saison prochaine, le front office va devoir décider de garantir ou non le contrat de Joakim Noah. A vrai dire, pour lui et pour l’équipe dont on va parler un peu plus bas, il vaudrait sans doute mieux que l’expérience californienne s’arrête là.

En marge de la rencontre de cette nuit entre les Lakers et les Nuggets, une Woj bomb a accaparé la lumière. Billy Donovan est le nouveau coach des Chicago Bulls.

Ce qui se passe à Chicago ne laisse généralement personne insensible, tant les Bulls se sont hissés à hauteur des franchises les plus populaires depuis que Michael Jordan y a évolué. Et cette arrivée de Donovan, quelques semaines seulement après la fin de son aventure avec Oklahoma City, ne peut clairement pas laisser Joakim Noah de marbre.

Comment Joakim Noah a convaincu les Clippers de croire en lui

A 35 ans – sans doute 36 au moment où la saison 2021 sera lancée – n’a plus vraiment de temps à perdre. Soit il doit viser un contrat, même pour jouer les figurants, avec une franchise qui joue le titre, comme les Clippers, soit se mettre en quête d’une dernière destination où il pourra achever sa superbe carrière en étant épanoui et en se sentant important.

C’est là qu’interviennent les Chicago Bulls.

Aucune information à ce jour ne relie Joakim Noah et son ancienne équipe. Il s’agit simplement d’une réflexion sur l’avenir du seul joueur français à avoir terminé 4e du classement du MVP en NBA. Les Bulls ne sont pas en capacité de jouer le titre à l’heure actuelle. Ils ne le seront sans doute pas avant quelques années, si d’aventure ils parvenaient à attraper l’un des meilleurs joueurs de la ligue dans leurs filets. Par contre, pour l’épanouissement et le respect, « Windy City » a tout pour convenir à « Jooks » :

  • un groupe au sein duquel il pourra faire office de mentor et de guide, comme ce que fait Udonis Haslem à Miami depuis pratiquement 5 ans et la disparition de son temps jeu
  • un cadre sportif et urbain qu’il connaît et aime
  • un coach avec lequel il se sait capable de donner le meilleur de lui-même et qui ne lui fera pas à l’envers

On oublie parfois ce qu’a réalisé Billy Donovan, avec la collaboration de Joakim Noah notamment, avant d’arriver en NBA. Avant de devenir un All-Star et un défenseur de l’année en NBA, Noah a été l’un des joueurs les plus cotés du pays grâce aux exploits des Florida Gators, justement coachés par Donovan. Les Gators, avec également Al Horford ou Corey Brewer dans leurs rangs, ont remporté le titre NCAA deux années de suite (2006 et en 2007), après avoir réussi à conserver leurs meilleurs joueurs malgré l’appel de la NBA. C’était la première fois depuis 14 ans qu’une équipe réussissait le doublé et personne n’y est parvenu depuis tant les effectifs changent radicalement d’une année à l’autre.

Pour le moment, c’est une idée d’apprenti-sorcier et peut-être les Bulls, leur nouveau front office en tête, n’auront-ils aucune envie de miser sur Joakim Noah. Nous, on quand même bien envie de voir ça.

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.