Power Ranking Pro A : Chalon reprend la tête, Cholet s’enfonce, Poitiers mal en point

Etat des lieux du championnat Pro A avec la troisième édition du Power Ranking de BasketActu.

Par Syra Sylla et Vincent Ricard

Le mois de décembre a été bien compliqué pour certaines équipes de notre championnat. Entre les cinq matches de Pro A au programme auxquels se sont rajoutés des rencontres d’Euroleague, d’Eurochallenge ou encore d’EuroCup, des changements importants sont apparus. BasketActu décrypte et décape le mois de décembre pour vous.

1- Chalon (5v – 0d)

Carton plein pour l’Elan ce mois-ci qui termine avec un 5/5 dont une victoire capitale face à Nancy. Tout roule en Bourgogne où Greg Beugnot peut se reposer sur son collectif. La stabilité du groupe commence à porter ses fruits. Et ça devrait continuer à s’améliorer puisque la jeunesse chalonnaise monte en puissance. L’Elan Chalon peut de nouveau compter sur son meneur Steed Tchicamboud, légèrement à la ramasse en début de saison. Mais la clé du succès se nomme Malcolm Delaney. Le remplacement de MarQuez Haynes monte violemment en puissance (18.4 pts en moyenne sur le mois). Blake Schilb assure son rôle de cadre au même titre qu’Alade Aminu. Et le mois prochain devrait leur permettre d’effectuer les derniers réglages et de mettre tout le monde en confiance (Strasbourg, Hyères-Toulon, Le Havre).

2- Gravelines (4v – 1d)

L’armada de Christian Monschau fait de sacrés dégâts et semble de plus en plus intouchables. Malgré le départ de Pape Sy, le BCM Gravelines n’a pas failli. Ou presque… La seule fausse note a été la sortie de route face à Dijon. Victimes de leur maladresse à 3 pts (2/23) et d’un Zach Moss intraitable, les Gravelinois sont allés s’échouer en Bourgogne et sont retombés de leur nuage. Mais la semaine suivante, Orléans a fait les frais d’un BCM remonté. Les Manceaux n’y avaient pas échappé en début de mois et Le Havre et Strasbourg y sont également passés. Avec le retour de Pape Sy dans les rangs, quelque chose nous dit que le BCM devrait commencer l’année 2012 comme il a terminé 2011 : avec un paquet de victoires. Mais gaffe à l’excès de confiance car leur premier adversaire les attend de pied ferme. Nancy a les crocs et veut reprendre les rênes du championnat. Game’Time !

3- Orléans (4v – 1d)

La muraille orléannaise se porte bien. L’équipe coachée par Philippe Hervé continue de faire couler sang et eau aux adversaires cherchant à pénétrer son rideau défensif, alors que son jeu offensif est d’une qualité rare. Alors autant le dire clairement : la dernière fois que l’OLB a fait montre d’autant de qualités, le club avait atteint la finale du championnat. Et cette fois-là, Amara Sy avait offert la victoire à l’équipe adverse. Avec ses 13.6 pts, 5 rbds, 2 pds pour 14.2 d’éval de moyenne par match ce mois-ci, l’Amiral a d’ailleurs montré qu’il était revenu à son meilleur niveau. Aujourd’hui, les sifflets et autres noms d’oiseaux qu’il avait dû essuyer la saison passée à la même époque sont largement oubliés. A ses côtés, Cedrick Banks (13.6 pts, 3.4 pds, 13.2 d’éval) confirme lui aussi son retour en forme alors que la paire Yohann Sangaré Marco Pellin régale à la mène. Finalement, c’était peut-être ça le projet de jeu de Philippe Hervé : une grosse défense, un jeu offensif léché, le tout pratiqué par une armée de joueurs aussi revanchards que combatifs.

4- Le Mans (4v- 1d)

Les Manceaux ont eu un mois compliqué mais ils s’en sont plutôt bien sortis. S’ils ont été logés à la même enseigne que de nombreuses équipes face à Gravelines, les joueurs de JD Jackson ont confirmé face à des équipes comme Roanne. Le MSB a même évité avec brio le piège Paris-Levallois. La faute à un Taylor Rochestie de plus en plus tranchant et qui devrait remporter haut la main le trophée de joueur du mois. A ses côtés Charles Kahudi a également répondu présent. Et l’effectif manceau a de beaux jours devant avec lui avec le retour aux affaires d’Antoine Diot et Alain Koffi. Si les deux internationaux reviennent en force, le MSB 2012 ne sera pas bon à prendre.

Tags : , , , , , , , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. Rahsaan

    Good Job Syra ;)

  2. kicanovic

    Très beau ranking et véritable résumé de la situation

    Je rajouterais que :

    Là ou il y a des coaches qui bossent , c'est mieux !!!

    Loin de moi l'idée que les autres ne font pas leur taf …

    Mais à Chalon, Orléans, Gravelines, Dijon, Le Mans ou Paris entre autres,en ce moment on se focalise plus sur le boulot sur le terrain que sur les concurrences déloyales , les castings , le basket "numérique" : les postes 1, 1/2, vrai n°3, faux n°4 qui s'écarte qui revient, et j'en passe et des meilleurs …

    Une mention spéciale quand même pour A. Weis qui malgré tous ses déboires arrive à recentrer le débat sur le terrain avec le brio qu'on lui connaît !

  3. pedrosa

    C'est mérité pour Chalon qui produit le plus beau jeu de proA depuis un moment…Les bouzeux chalonnais vous salut ;-)