Power Ranking Pro A, la première

Nancy et Paris au sommet, l’Élan Béarnais et le HTV en queue de peloton. C’est le Power Ranking de BA.

Par Syra Sylla et Vincent Ricard

Nouvelle saison, nouvelle formule. BasketActu lance son premier Power Ranking Pro A. Le classement tient compte des résultats obtenus par les différents clubs au cours de ce premier mois de compétition, mais aussi des différents adversaires qu’ils ont eu à affronter et de leur dynamique.

1 – Nancy (4 v – 0d)

Quatre matches, quatre victoires. Si le SLUC vit et survit en Euroleague par la grâce de Nicolas Batum, les victoires du club de Jean-Luc Monschau en championnat ne se sont dues qu’à la force de son collectif. La défense nancéienne ressemble, cette année encore, a une authentique forteresse infranchissable, alors que son jeu offensif semble aussi divers que varié. Rajoutez à ça un John Linehan  plus playmaker que jamais (8.8 pts, 7 pds, 2.8 ints) ainsi qu’un Akin Akingbala au sommet de son art (13.3 pts, 10.3 rbds pour 21.8 d’éval), et vous comprendrez pourquoi le SLUC Nancy est, évidemment (?), le numéro 1 de ce tout premier Power Ranking. Attention tout de même, car les Nancéiens auront à faire à un calendrier bien moins abordable lors du prochain mois de compétition.

2 – Paris-Levallois (3v – 1d)

Fort d’un recrutement solide, le Paris-Levallois en a surpris plus d’un en ce début de saison. Si on ne connaissait pas la valeur de cette équipe francilienne en ce début de saison, les joueurs de Christophe Denis ont prouvé qu’ils ne feraient pas figuration cette saison. C’est grâce à un Eric Chatfield surhumain depuis la reprise que le Paris-Levallois a atteint la seconde place de notre Power Ranking. Avec 23.8 pts, 3.6 rbds et 3 pds de moyenne et une adresse insolente à 3 pts (63%), Eric Chatfield a été décisif dans les victoires du PL et vient d’inscrire son nom dans la liste des potentiels MVP. A ses côtés, Jawad Williams (17.8 , 4.5 rbds et 2 pds) est à la hauteur de sa réputation. Drivé par un Trenton Meacham (7.3 pt, 4.3 rbds et 5.3 pds) à l’aise dans ses baskets, le Paris-Levallois a ce qu’il faut pour jouer le haut de tableau et mettre aux oubliettes sa réputation de club « capable du meilleur comme du pire ».

3 – Gravelines-Dunkerque (3v- 1d)

Victime du collectif de Greg Beugnot lors de la première journée du championnat, les joueurs du BCM ont ensuite enquillé les victoires et pas des moindres. Face à Roanne, ça n’a été qu’une formalité alors que les Villeurbannais ont montré une plus forte résistance. Mais ça n’a pas suffit pour contrer les plans des Gravelinois forts de leur effectif majoritairement JFL. Le pari de Christian Monschau semble porter ses fruits. Mais l’une des clés de ce bon début de saison n’est autre que la recrue de dernière minute JK Edwards (12 pts, 5.8 rbds et 2 pds).

4 – Chalon (3v -1d)

Seule équipe du championnat à n’avoir quasiment pas changé d’effectif, Chalon a pu profiter de sa stabilité pour travailler son fond de jeu en pré-saison. Résultat: une entrée en matière parfaite avec une première victoire face à l’armada de Christian Monschau. Si les Chalonnais ont ensuite assurer face à Orléans, la venue de Cholet au Colisée leur a coûté leur première défaite. Dans le derby bourguignon, le squad de Greg Beugnot s’en est tiré malgré le passage à vide d’une bonne partie de l’effectif. Mais en bon général, Blake Schilb (16.5 pts, 4 rbds et 5 pds), bien aidé de Jordan Aboudou, a sauvé la mise. Et ce ne sera pas la dernière fois.

LIRE LA SUITE >>

Comments

Commentaires (11)

  1. AND11

    Très sympa votre Power Ranking! ;)

    Effectivement, le calendrier du mois de Novembre fait flipper pour le sluc.

  2. Sheed

    Exellente idée cette petite rubrique !

  3. Mol

    Très bonne initiative que ce Ranking Pro A!

    Ca va durer toute la saison où c'est juste le temps que la NBA sorte du Lock Out?

  4. RayRay

    Sympathique en effet!

  5. The dream

    Ca fait quand meme flipper…90% des joueurs mentionnes sont des ricains…big up aux JFL

  6. Startrak

    Hyères-Toulon ils ont perdu à domicile contre les 3 équipes qui sont juste au-dessus d'eux, aïe!