Première à domicile pour Poitiers

Strasbourg, qui restait sur quatre succès consécutifs, s’est incliné face à Poitiers (80-70). Le PB86 remporte là sa 1re victoire à domicile de la saison.

Après la victoire face à l’Asvel lundi (80-66), 4e succès de rang, la SIG était évidemment attendue à Poitiers et Vincent Collet avait prévenu ses joueurs que ce déplacement serait difficile face à une équipe en lutte pour le maintien. Aymeric Jeanneau (lombalgie) et Maxime Zianveni (aponévrosite) diminués, De Jong toujours pas remplacé, le coach strasbourgeois allait devoir gérer son effectif.

Sous les yeux de Patrick Beesley, directeur des équipes de France, venu pour le duel à distance entre Ruddy Nelhomme et Vincent Collet, la SIG qui ouvre les hostilités. Ajinça (10 d’évaluation dans ce quart) impose ses centimètres et Fitch porte la marque à 3-7, mais retombe lourdement et reste au sol, grimaçant. Nivins et Smith montent au cercle et installent le PB86 aux commandes (10-9, 3e’). La SIG aligne un cinq inédit, aussi tôt dans une rencontre en tout cas, avec Invernizzi et Toupane sur les ailes. L’énergie de Tony Dobbins (10 d’évaluation aussi) est contagieuse et les Poitevins filent à 19-15 (7e’) après un panier extérieur de Gray. Zianveni, entré pour remplacer Ricardo sanctionné de deux fautes, égalise. Mais un lancer-franc de Gray permet à Poitiers de basculer en tête (22-21). Mais Zianveni poursuit sur sa lancée et porte son total à six points consécutifs (22-23). Badiane et Kanté alimentent la marque, mais sans parvenir à creuser l’écart (26-27, 13e’). Les difficultés de Fitch semblant se confirmer (1/8 aux shoots dans ce deuxième round), Ajinça prend le relais à 6,75m, avant de s’élever plus haut que Badiane (32-34, 18e’). Kanté joue les trouble-fêtes (9 points dans ce quart, à 100%) et le PB passe devant. Deux lancers-francs d’Ajinça permettent à la SIG de virer en tête à mi-parcours (37-38).

Fitch mal en point, Collet réorganise son équipe, fait glisser Ricardo à l’aile et Zianveni tient compagnie à Ajinça dans la raquette. Mais soudain, Smith s’enflamme : tir de (très) loin, dunk c’est un véritable festival. Guillard et Nivins se relayent et font enfler la marque : le PB86 vient de passer un 15-3 à la SIG en cinq minutes (52-43, 26e’). Kanté et Gray creusent un peu plus l’écart (56-43, 29e’), Vincent Collet écope d’une technique. Mais Poitiers ne convertit pas ses lancers (56-43).

Kanté poursuit sur le même rythme alerte (61-45, 33e’) et la SIG ne trouve pas de solution. Nivins et Badiane permettent au PB d’attaquer le money-time avec 17 longueurs d’avance (68-51). Poitiers sent l’odeur de la victoire et ne baisse pas de rythme. Les Strasbourgeois ne parviendront pas à revenir : le PB86 met fin à la belle série strasbourgeoise et remporte sa première victoire à domicile

POITIERS 80

SIG 70

Salle Saint-Eloi. 2430 spectateurs. Arbitres : MM. Maestre, Milliot et Lubienski. Quart-temps : 22-21, 15-17 (mi-temps : 37-38), 19-5 (56-43), 24-27 (80-70).

POITIERS : 29 paniers sur 54 tirs (54%), dont 6 sur 19 à trois points (32%), 16 LF sur 22 (73%), 35 rebonds (Dobbins 7) dont 8 offensifs, 19 passes décisives (Dobbins 7), 6 interceptions, 15 balles perdues, 22 fautes (Gray, 38e’, éliminé). Gray 10, Dobbins 6, Smith 12, Guillard 8, Nivins 14, puis Badiane 8, Dallo 2, Kanté 20.

SIG : 23 paniers sur 61 tirs (38%), dont 4 sur 16 à trois points (25%), 20 LF sur 24 (83%), 29 rebonds (Ajinça 7) dont 13 offensifs, 13 passes décisives (R. Greer 5), 5 interceptions, 10 balles perdues, 24 fautes. Campbell 8, Fitch 4, J. Greer 6, R. Greer 11, Ajinça 26, puis Invernizzi, Toupane 3, Jeanneau 2, Zianveni 10.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.