Preview ASVEL : Enfin un titre ?

Sevrée de titres depuis un petit moment, l’ASVEL espère bien garnir son palmarès d’un titre supplémentaire. Reste à savoir lequel…

Amara-SyAprès une saison 2011-2012 un peu compliquée, l’ Asvel est repartie du bon pied lors du dernier exercice terminant dans le carré final. L’objectif cette saison sera donc de remporter un titre même si l’intersaison n’a pas été des plus simple à gérer pour Pierre Vincent et son staff.

En effet, la première épine dans le pied est arrivée relativement tôt avec la blessure au genou de Livio Jean-Charles alors qu’il participait à l’Euro U20 avec les Bleus. Il ne retrouvera pas la compétition avant janvier 2014. Vincent a aussi du composer avec le départ du meneur US Pierre Jackson touché par le mal du pays en fin de préparation. Quand au pivot Georgi Joseph, la fin de sa prépa a été perturbée par une lésion à l’aponévrose. Mais pour Edwin Jackson, la confiance est plutôt de mise. « On a gardé des joueurs de l’année dernière et ça c’est important car on a pu continuer à développer notre jeu. On n’est pas reparti de zéro » nous indiquait l’arrière il y’a quelques jours.

Et le secteur intérieur  de l’ Asvel est le premier concerné puisqu’il reste inchangé par rapport à l’an dernier. Uche Nsonwu, pivot massif et solide point d’ancrage, porte encore ses 35 printemps sur le terrain en sachant très bien se gérer physiquement. A ses côtés, une fois remis de ses petits pépins physiques, Georgi Joseph pourra apporter son énergie et accomplir quelques missions défensives. A leur côtés, Alexandre Chassang a une importante marge de progression et devrait voir son rôle augmenter dans le groupe d’autant plus que Tim Abromaitis, parti, et Livio Jean-Charles blessé lui laisseront la possibilité de davantage s’exprimer. Sur le poste 4, on pourra également retrouver Amara Sy aka l’Amiral. Âme d’ l’ASVEL, ce fort attaquant assure et rassure lorsque son corps le laisse tranquille. à l’aile l’absence temporaire de Jean-Charles va permettre à Thomas Larrouquis, un pur shooteur, de montrer ce qu’il vaut après une saison relativement anonyme. Il devra composer avec la concurrence de Marko Keselj aperçu au Mans l’an passé en qualité de pigiste médical de Charles Kahudi. Cet ailier de grande taille (2m06), bon shooteur, doit cependant retrouver de la régularité au tir pour redevenir une véritable menace. A l’arrière, Pierre Vincent aura deux athlètes réputés pour leur shoot : Edwin Jackson, MVP français et meilleure progression en titre et Travis Leslie. Le premier va devoir assumer son statut et une surveillance accrue de ses adversaires tandis que le second aura pour mission première de vite s’intégrer au groupe villeurbannais. Mais en ayant déjà fait une partie de la préparation avec la JSF Nanterre, Leslie a pu goûter un peu au jeu à l’européenne.

A première vue l’ASVEL 2013-2014 a de la gueule. Mais avec des joueurs vieillissants et deux compétitions exigeantes à gérer (championnat et Eurocup), l’apport des rotations sera primordiale et a fortiori la gestion de l’effectif. Il reste qu’une place en playoffs est à la portée des Verts.

Le facteur X : Chris Wright

Seul pur meneur de l’effectif, si l’on excepte le jeune Rozenfeld, Wright aura de lourdes responsabilités sur les épaules. Présenté comme « bon défenseur, costaud et discipliné » par son nouvel entraîneur, le meneur va aussi devoir faire jouer ses coéquipiers.

Le joueur à risque : Travis Leslie

Joueur très athlétique et bon scoreur, Travis Leslie n’avait pas su s’imposer à Nanterre en raison de son style atypique dixit Pascal Donnadieu. Le jeu de l’ASVEL semble davantage fait pour lui mais il lui faudra trouver ses marques avec Edwin Jackson qui partagera les minutes avec lui sur le poste 2.

L’effectif 2013-2014 :

Meneurs : Chris Wright, Arthur Rozenfeld
Arrières-ailiers : Livio Jean Charles, Thomas Larrouquis, Edwin Jackson, Paccelis Morlende, Marko Keselj, Travis Leslie
Intérieurs : Amara Sy, Georgi Joseph, Uche Nsonwu, Alexandre Chassang
Coach : Pierre Vincent

Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. Rorschach

    Vous auriez tout de même pu mettre rozenfeld à la mène dans l'effectif.

    Si l'ASVEL a complètement manqué sa préparation en terme de résulat, on s'est bien aperçu que les jeunes ont leurs mots à dire dans la rotation. Le jeune Heili aperçu sur les derniers match à l'air pas mal non plus (bonne rentrée que la TP team et Vitoria.

    Pour moi les deux facteurs X sont: le niveau de jeu de Keselj et la niveau de jeu de Livio à son retour. Sans ça, on peut avoir de bon meneur et arrière, on ne sera pas capable de proposer d'alternative sur des defense de zone.

  2. Théo

    Le rapport entre la preview de L'ASVEL et la photo d'Amara au Quai 54 … Un ptit effort les gars, mettez le au moins avec le maillot de l'équipe dont vous parlez … !