Preview Eurocup : Qui pour succéder au BC Khimki ?

Le Mans, Cholet et Orléans représenteront le championnat de France dans la deuxième compétition européenne.

Un peu d’histoire

Issue de la fusion de la Coupe Korac et de la Coupe Saporta, l’Eurocoupe voit le jour à l’orée de la saison 2002-03. Alors appelée Coupe ULEB, elle devient la deuxième compétition européenne .

Organisée par l’Euroleague, pour le plus grand « bonheur » de la FIBA Europe, la nouvelle C2 a éte remportée à deux reprises par le Valencia Basket et le Lietuvos Rytas. Vainqueurs de l’édition 2011-12, le BC Khimki s’est vu attribuer, comme ses prédécesseurs, un ticket qualificatif pour l’Euroleague.

Pour rappel, tel que cela avait été le cas de 2004 à 2008, une fois le Top 16 venu, la formule qualificative se déroule en matches aller-retour. La finale, quant à elle, se dispute en une manche sèche.

Championnat le plus représenté ces deux dernières années, la Pro A voit pourtant ses clubs bouder cette compétition. Éliminés lors du Top 16 la saison dernière, l’ASVEL (1v-5d) et Gravelines-Dunkerque (0v-6d) s’en étaient le « mieux » sortis.

Lyon-Villeurbanne, en 2005-06, et Strasbourg, en 2006-07, sont d’ailleurs les seules formations françaises à avoir atteint les quarts de finale. La palme revenant aux éditions 2003-04 et 2008-09, lorsqu’aucune formation tricolore n’avait réussi à s’extirper de la première phase de poule…

Et cette année, il faudra assurer car le grand méchant Jordi observe attentivement.

………………………………………………………………………………………………………………………………

Les favoris :

Galatasaray Medical Park

Le club stambouliote a été l’auteur d’un recrutement 4 étoiles lors du marché estival. Milan Macvan, Boniface Ndong, Jamont Gordon, David Hawkins et Henry Domercant sont arrivés avec la ferme intention d’obtenir un ticket pour la prochaine édition de l’Euroleague. Avec la montée en puissance de l’ennemi du Fenerbahçe, gagner l’Eurocup semble être la solution la plus facile pour eux. De plus, Ergin Ataman peut aussi compter sur la présence du talentueux Furkan Aldemir à l’intérieur et la fougue d’un Jaka Lakovic ne pouvant disputer que les rencontres de Coupe.

Bilbao Basket

Les départs d’Aaron Jackson et Marko Banic sont un coup dur mais les Basques ont procédé à un recrutement intelligent. Équipe surprise de la dernière campagne Euroleague, Bilbao peut faire trébucher n’importe quel adversaire grâce à la qualité du jeu mis en place par Fotios Katsirakis. Pouvant compter sur le soutien indéfectible de leurs fans, Adrien Moerman et Lamont Hamilton ont les armes pour voyager (très) loin.

Unics Kazan

Battu par Le Mans lors du tour préliminaire de l’Euroleague, Kazan aura à cœur de se rattraper. Domercant parti, les Russes ont misé sur Chuck Eidson et Marko Banic pour prendre le relais. Très solide à l’intérieur, Vogioukas et Kaimakoglou étant arrivés en provenance du Panathinaikos pour compenser le départ de Nathan Jawai, la formation des bords de la Volga peut aussi s’appuyer sur l’expérimenté Terrell Lyday pour mettre le feu dans les lignes arrières. Si le collectif prend, l’Unics sera difficile à arrêter.

Valencia Basket

Assurément moins talentueux que la saison passée, lorsqu’ils avaient atteint la finale, les Valencians espèrent faire la nique à Malaga et Jordi Bertomeu en arrachant un ticket qualificatif pour l’Euroleague. L’excellent Nik Caner-Medley parti, les Espagnols peuvent toujours s’appuyer sur un secteur intérieur très solide (Faverani, Lishchuk, Pietrus). Venu pour étirer les défenses, Justin Doellman a quant à lui une belle carte à jouer en 3/4. Reste à régler le cas des extérieurs. Nando De Colo parti et Clay Tucker ayant fait faux bond, Rafa Martinez et Pau Ribas se retrouvent bien seuls pour animer le jeu. Le parcours des oranges dépendra donc de l’état de santé de Thomas Kelati… ou de l’incorporation de Chris Quinn. Et Marko Keselj ? Allons, un peu de sérieux…

Les outsiders :

Lokomotiv Kuban : du talent sur toutes les lignes mais une première phase de poule ultra périlleuse.

Spartak St-Petersbourg : une ligne arrière de feu, des bûcherons à l’intérieur.

………………………………………………………………………………………………………………………………

Les Français :

Groupe C : Artland Dragons, Le Mans, Triumph Moscou Lyubertsy, Riga

Tombés avec les honneurs en finale du tour qualificatif Euroleague, les Sarthois héritent d’un groupe homogène. Devant ouvrir le bal à domicile face au club de la banlieue de Moscou, les hommes de JD Jackson ne devront pas faillir même si, Davon Jefferson parti, les demi-finalistes de la dernière édition de l’EuroChallenge semblent affaiblis. Le déplacement chez le VEF Riga de l’ancien Nanterrien Will Daniels ne sera pas de tout repos, tandis que le double affrontement face aux Artland Dragons fera office de plat de résistance. La meilleure chance française a du pain sur la planche.

Groupe G : Cibona Zagreb, Spartak St-Petersbourg, Ulm, Cholet

Dire que le Cholet Basket ne part pas favori est un euphémisme. Entre le mythique Cibona Zagreb, le richissime Spartak et le sous-estimé Ulm, le parcours s’annonce coton. Leaders de la Bundesliga, les Allemands du Ratiopharm viendront d’ailleurs rendre visite à Marcus Goree et ses partenaires d’entrée. Pas un cadeau. Par la suite, il faudra effectuer des déplacements plus que difficiles en Russie et en Croatie. Autant dire que le CB n’a pas été verni lors du tirage au sort.

Groupe H : Étoile Rouge de Belgrade, Dinamo Sassari, Cajasol Séville, Orléans Loiret

Sujet du bac de philo de 2013 : « Peut-on être heureux dans son malheur ? ». Petit Poucet du groupe (oui, il faut se l’avouer), l’OLB a la chance de tomber face à deux autres grands malades de ce début de saison; à savoir l’Etoile Rouge et le Cajasol. Si les hommes du Loiret profitent de l’Eurocup pour retrouver le sourire et que les deux présumés poids lourds continuent de s’enliser, un malentendu pourrait jouer en la faveur de Caleb Green et sa bande. A moins que le scénario inverse ne se produise… Attention, aussi, au Sassari de Bootsy Thornton et Travis Diener qui a entamé sa saison en boulet de canon en Lega (5v-1d).

 

Tags : , , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.