Preview Euroleague Groupe B : Limoges espère le Top 16

Dans un groupe relevé, Limoges tentera d’être le premier club français depuis l’Elan Béarnais, en 2006-07, à jouer le Top 16.

CSKA Moscou

Milos-Teodosic-CSKASalle : Universal Sports Hall (5 500 places)

Effectif : Milos Teodosic, Aaron Jackson,Andrey Zozulin, Nando De Colo, Vitaly Fridzon, Sonny Weems, Manuchar Markoishvili, Andrey Vorontsevich, Viktor Khryapa, Demetris Nichols, Kyle Hines, Sasha Kaun.

Avec moins « paillettes » que l’an passé, du fait des départs attendus du bide Jeremy Pargo et du traumatisé Nenad Krstic, le CSKA a réussi l’exploit de se renforcer en ne modifiant son effectif que par petites retouches. Annoncé gros avec son retour de NBA, Nando De Colo apportera un plus indéniable au backcourt déjà impressionnant de la Red Army, du fait de son profil complémentaire à celui d’Aaron Jackson et de la kalachnikov Vitaly Fridzon. Autre motif d’espoir, après un Mondial remarqué, Milos Teodosic semble sur le chemin du retour, après avoir été le principal instigateur des plus belles victoires et des plus grosses cagades russes de ces deux dernières années. Le frontcourt a lui-aussi été retouché, le précieux mais limité Vladimir Micov laissant place à son ex-partenaire et beaucoup plus énergique (le mot est faible) Manuchar Markoishvili. De quoi muscler le jeu et combler les trous d’air défensifs de Sonny Weems, pourtant en constant progrès dans tous les secteurs depuis son arrivée en Europe. A l’intérieur, le non-remplacement de Nenad Krstic est un signe fort, puisqu’à 27 ans, et malgré l’arrivée de l’attaquant exclusif Demetris Nichols, le sous-côté Andrey Vorontsevich avance d’un rang dans la rotation poste 4, où Viktor Khryapa fera une fois de plus office de métronome. Sans jouer les devins, on comprend vite que ce CSKA Moscou s’oriente clairement vers un jeu plus aéré que par le passé, où la mobilité et l’art du combat de Sasha Kaun et de Kyle Hines (de retour en 5) seront à la base de la majorité des systèmes. Après tout, pourquoi se priver, avec Milos Teodosic, les Moscovites ont sous la main (dans ses bons jours) le meilleur meneur d’Europe sur pick-and-roll, et des deux pivots les plus efficaces sur jeu d’écran. Voilà qui promet de sacrés maux de tête aux coachs adverses, et du plaisir aux amoureux de beau basket.

Maccabi Tel Aviv

Yogev OhayonSalle : Nokia Arena (11 700 places)

Effectif : Yogev Ohayon, Jeremy Pargo, Marquez Haynes, Nate Linhart, Sylven Landesberg, Devin Smith, Guy Pnini, Brian Randle, Alex Tyus, Aleks Maric, Jake Cohen, Sofoklis Schortsanitis.

Titré la saison passée avec un effectif fait de joueurs aussi sous-cotés (Tyrese Rice, Ricky Hickman, Alex Tyus) ou revanchards (Joe Ingles, David Blu, Sofo), le Club Nation repart en guerre avec la même recette. Sauf que… A la limite du ridicule au CSKA Moscou, Jeremy Pargo revient sur la terre de ses (seuls…) exploits, un an après avoir tourné le dos à l’offre du Maccabi. A ses côtés, le combo-guard trouvera le fantasque Yogev Ohayon et Marquez Haynes, pour qui le mot « constance » n’a jamais fait partie du vocabulaire. Sous-utilisé par David Blatt, l’explosif Sylven Landesberg aura enfin sa chance à l’aile en complément du « cerveau » Devin Smith, de retour à son poste de prédilection. Tout cela n’est pas bien folichon, surtout avec le départ de Joe Ingles, lui qui abattait pourtant un boulot monstre dans l’ombre. Pire, le secteur intérieur n’inspire clairement pas confiance. Accompagné du « légendaire » Guy Pnini, Brian Randle aura une chance unique de briller au plus haut niveau sur un poste 4 sonnant un peu creux, puisqu’Alex Tyus devrait avoir un grand rôle dans en pivot, où il s’était révélé l’an passé. Un rôle rendu prépondérant du fait des doutes autour de l’état de forme de Sofoklis Schortsanitis, gêné par des problèmes de santé durant la préparation. De même, depuis ses exploits réalisés avec le Partizan Belgrade, Aleks Maric n’a eu de cesse de décevoir dans les grand rendez-vous (essaie-t-il seulement de se faire violence ?) et le potentiel réel de Jake Cohen demeure une énigme. Autant le dire, bien qu’assez talentueux pour passer le premier tour, ce Maccabi Tel Aviv n’est clairement pas fait du même tonneau que son prédécesseur.

Tags : , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.