Preview : la 26ème journée de Pro A

Ce soir se déroule la 26ème journée Pro A. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça s’annonce chaud à tous les étages.

Orléans – Le Mans (à 20h45 sur Sport+)

Duel entre équipes soufflant le chaud et le (très) froid depuis le début de la saison. Il paraît même difficile d’annoncer quels sont les points forts de ces deux équipes tant ceux-ci peuvent devenir de vrais points faibles d’une minute à l’autre. Fessés par Vichy à Antarès la semaine passée, les joueurs de JD Jackson essaieront de rattraper leur bévue chez un concurrent direct à l’accessit aux playoffs. Une rencontre qui s’annonce donc bouillante.

Poitiers – Strasbourg

C’est dans leur maisonnette de St-Eloi, où ils sont toujours invaincus, que les joueurs poitevins essaieront de se donner une légère bouffée d’air dans une course à la non-relégation toujours aussi palpitante. Enregistrant le retour d’un Evan Fournier tout juste remis d’une légère blessure à la cheville, les joueurs de Ruddy Nelhomme savent que le maintien parmi l’élite passe par un parcours sans fautes à domicile lors des dernières journées. Les Strasbourgeois essaieront quant à eux d’éviter une nouvelle défaite qui les éloignerait un peu plus de la course aux playoffs et qui les obligerait à jeter un sérieux coup d’œil dans le rétroviseur.

Pau-Lacq-Orthez – Roanne

Deux équipes en pleine crise de confiance. Si l’Élan Béarnais semble s’être sérieusement relâché ces dernières semaines, les joueurs de Didier Dobbels restent en course pour arracher une des huit premières places du championnat. La Chorale de Roanne devra confirmer son léger regain de forme constaté la semaine dernière face à Gravelines et éviter de retomber dans ses travers. Le résultat final devrait passer par la gestion d’un Uche Nsonwu qui a prouvé la semaine passée que, lorsqu’on lui donnait la balle en attaque, il pouvait s’avérer être un scoreur prolifique. La tâche s’annonce d’autant plus compliquée côté palois dans la mesure où les pivots Travon Bryant et Junior Elonu sont plus qu’incertains.

Gravelines-Dunkerque – Paris-Levallois

La grosse côte de cette journée de championnat. Handicapés par l’absence prolongée de Yannick Bokolo, les Gravelinois reçoivent une équipe francilienne qui avance le couteau entre les dents. Alternant le bon et le très mauvais depuis la semaine passée, les coéquipiers d’Andrew Albicy ont réalisé leur match référence la semaine dernière face à Nancy. Reste qu’aujourd’hui, les joueurs de Christophe Denis auront à l’esprit d’essayer de ne pas se blesser avant l’importanssime rendez-vous qui les attend la semaine prochaine avec la réception de Vichy.

Nancy – Limoges

18 ans. Ce weekend les joueurs cerclistes fêtent le 18ème anniversaire de la victoire de leurs illustres ainés en Finale de l’Euroleague. A la même époque, le SLUC évoluait en NM1. Autant le dire clairement, les choses ont bien changé. Privés de Chris Massie jusqu’à la fin de la saison et enchaînant un troisième déplacement consécutif, les Limougeauds devront rééditer l’exploit du « jour de gloire » d’avril 1993 pour s’en sortir face aux joueurs de Jean-Luc Monschau. Cette fois-ci, pas sûr que Fred Forte n’intercepte le ballon de la victoire à quelques secondes de la fin…

ASVEL – Le Havre

Scalpés par Vichy en coupe mardi dernier, les Villeurbannais, qui évoluaient pourtant à domicile, ont de nouveau dit une adieu à l’un de leurs objectifs principaux cette saison. Enregistrant le retour de Davon Jefferson, les joueurs de Nordine Ghrib essayeront de se reprendre en continuant leur marche en avant au classement. En face, c’est un STB légèrement rassuré par leur victoire face à Poitiers la semaine passée qui se présentera. Tâche semble-t-il ardue pour des Havrais qui n’ont pas gagné à l’extérieur depuis plus de cinq mois.

Vichy – Hyères-Toulon

Restant sur une série de 4 victoires consécutives, toutes compétitions confondues, les Vichyssois tenteront de déjouer une nouvelle fois les pronostics en faisant tomber à domicile le HTV d’un Vincent Masingue retrouvé. Luttant pour ne pas descendre, c’est dans une salle, une nouvelle fois chauffée à blanc, que les irréductibles Auvergnats tenteront de s’imposer face à Rick Hughues et ses coéquipiers.

 

Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.