Preview Le Havre : Se maintenir sans son King

Objectif maintien, car le bas de tableau de Pro A sans Le Havre, ne serait plus le bas de tableau de Pro A.

David Cozette avait cette phrase pour parler de certains défenseurs teigneux : « c’est un peu comme le PQ qui reste accroché à vos chaussures quand vous sortez des toilettes. Vous n’arrivez pas à le retirer ». Il en va de même avec Le Havre en Pro A. Chaque année, on pense que le club ne va pas se maintenir, et chaque année les Havrais surprennent et se maintiennent. Avec une 11e place l’an passé, Eric Bartéchéky n’a pas manqué son baptême. Mais attention, cette saison il n’aura pas de Bernard King.

Boddicker Fofana + LimogesPour remplacer Bernard King, le STB va faire confiance à Cedric Banks. Pas le même calibre que King, mais un joueur capable de quelques cartons quand il a la confiance de son coach. Bryant Smith l’accompagnera à l’aile pour former une doublette de vieux « qui rendent quelques services ». L’ancien chalonnais a prouvé qu’avec un rôle plus conséquent, il pouvait toujours apporter du scoring (9 points par match la saison dernière). Derrière les deux américains, on retrouve deux jeunes. Gédéon Pitard, en progression chaque saison, a prolongé de deux ans avec son club formateur. On retrouve également Hugo Invernizzi. Parti de Strasbourg pour trouver du temps de jeu, il espère passer un pallier cette saison. Le challenge du Havre est parfait pour cela. Deux autres jeunes sont d’ailleurs restés, il s’agit de Bangaly Fofana et Fabien Paschal. Devant eux, le STB a su conserver son bon pivot de l’an passé, Graham Brown. Très bon près du cercle, Brown compilait l’an passé 10,4 points et 5,8 rebonds. Pour compléter la raquette, Bartéchéky a fait confiance à un excellent attaquant, Brian Boddicker. Si Brown reste près du panier, Boddicker aime s’en écarter. Une complémentarité intéressante à venir. Pour driver tout ça, William Hatcher est arrivé. Et la bonne nouvelle, c’est que l’ASVEL n’a pas mis la main dessus. Plutôt voyageur (il est passé par la Grèce, Israel, l’Allemagne, la République Tchèque notamment), Hatcher n’est pas un organisateur mais un joueur athlétique et un bon scoreur (10,3 points l’an passé au PAOK).

Finalement, malgré un manque de moyens, le STB a une nouvelle fois su construire une équipe qui tiendra la route en Pro A et visera le maintien. Près de la moitié de l’effectif était déjà là l’an passé, une chance dont il faudra profiter pour mieux aborder le début de saison…

Le facteur X : La jeunesse

Avec quatre joueurs de moins de 25 ans (Pitard, Invernizzi, Fofana, Paschal) et deux espoirs qui pourraient faire quelques apparitions (Sauter et Plas), le Havre possède un effectif jeune. A voir s’ils sauront profiter de la chance qui leur est offerte pour se montrer et progresser. De leur évolution dépendra la saison du club normand.

Le joueur à risque : Brian Boddicker

Une certitude, Brian Boddicker n’est plus aussi fort que lorsqu’il était à Chalon en 2008-2009. Il a depuis vieilli et si ses statistiques étaient honnêtes l’an passé (15,4 points et 4,6 rebonds), il ne faut pas oublier qu’il évoluait à l’échelon inférieur. Boddicker a certes toujours des qualités offensives, il lui arrive parfois de laisser les portes ouvertes en défense. Plutôt fâcheux quand on joue le maintien.

Roster 2013-2014 :
Meneurs : Gédéon Pitard, William Hatcher
Arrières-ailiers : Hugo Invernizzi, Cedrick Banks, Bryant Smith
Intérieurs : Fabien Paschal, Bangaly Fofana, Graham Brown, Brian Boddicker
Coach : Eric Bartéchéky

 

 

Tags :
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.