ALL STAR GAME

Preview Le Mans : Joue là comme Kahudi

La continuité dans le haut du tableau, c’est l’objectif assumé du Mans pour cette nouvelle saison.

Chaque saison au Mans débute par l’objectif d’aller chercher une qualification en play offs. Le club sarthois y répond présent depuis la saison 1996-1997, une série impressionnante. Néanmoins, ce n’est pas pour autant que les titres suivent et c’est bien là une faiblesse du MSB. L’an passé, les Manceaux ont mal terminé la saison malgré une ultime résistance contre l’ASVEL en play-offs (série perdue 2 à 1). L’objectif de JD Jackson sera donc de faire mieux cette saison.

kahudiL’avantage avec Jackson, c’est que si vous êtes un meneur talentueux américain et évoluant à l’ALBA Berlin, vous avez de fortes chances de lui taper dans l’œil. Après Rochestie en 2011, c’est donc Dashaun Wood qui débarque au Mans. « Un patron sur le terrain » selon son nouvel entraineur, Wood a collé 24 points à l’Anadolu Efes l’an passé en Euroleague. Expérimenté et scoreur, le meneur américain aura pour relais Antoine Eito. Plus jeune et fougueux, l’ancien vichyssois a toute la confiance de son coach qui avait apprécié ses tirs longue distance pour son premier passage au club lors des play-offs en 2012. Sur les ailes, rien de bien nouveau. Pape Sy et Charles Kahudi sont toujours là. Des valeurs sûres, l’un est un fort joueur en 1vs1, l’autre est champion d’Europe. Quant à la recrue américaine, il s’agit de Vaughn Duggins. Excellent offensivement et autre ancien de Bundesliga, il a l’avantage d’avoir évolué une saison à l’université avec Wood. Enfin, après une saison perturbée par une blessure, le jeune Kevin Mendy complètera l’effectif.

Quant au secteur intérieur, comme on dit, c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures. Dounia Issa, JP Batista (capitaine) et Alain Koffi sont donc toujours là. Si le premier apporte de la dureté défensive, le second a toujours des mains en or. Bien servi, c’est une assurance scoring. Enfin pour Koffi, on attend toujours qu’il retrouve son niveau de MVP 2009, l’époque où aucun ailier fort ne pouvait l’arrêter. La seule arrivée dans ce secteur concerne Reyshawn Terry, arrivé sur le tard suite au départ de Qyntel Woods. Autre ancien de Bundesliga (décidément !) et expérimenté en Europe (2 participations à l’Euroleague et Vainqueur de l’Eurochallenge 2009), Terry est capable de s’écarter pour scorer de loin  mais peu aussi être agressif sous le panier.JP-Batista-Mercieca

Au final, le club manceau a su garder ses cadres mais a aussi recruté de forts JNFL pour évoluer sur les deux tableaux (Championnat et EuroCup). L’effectif est parmi l’un des 3-4 plus intéressants du championnat et la faiblesse défensive extérieure (Washington et Long) a été gommée durant l’intersaison.

Le facteur X : Les blessures

Bien entendu, on pourrait mettre les blessures comme facteur X de toutes les équipes de Pro A. Sauf qu’au Mans, se blesser est devenu une habitude depuis Antoine Diot. Une sorte de syndrome « Blazers » qui a vu l’an passé Kahudi, Sy, Issa rater chacun au minimum 8 matchs, soit près d’un quart de la saison. Difficile dans ces cas là de garder le même tempo à chaque match.

Le joueur à suivre : Charles Kahudi

Comment passer à côté ? Fidèle au Mans, « l’Homme » est revenu de son été bleu avec un titre de champion d’Europe. Excellent défenseur, habitué des tâches ingrates en Équipe de France, Kahudi a énormément manqué à son club en 2e partie de saison l’an passé. Il va retrouver un statut de leader et aura pour tâche de rendre la saison du MSB, aussi belle que sa campagne européenne de septembre…

Roster 2013-2014 :
Meneurs : DaShaun Wood, Antoine Eito
Arrières-Ailiers : Pape Sy, Charles Kahudi, Kevin Mendy, Vaughn Duggins
Intérieurs : Dounia Issa, Alain Koffi, JP Batista, Reyshawn Terry
Coach : JD Jackson

Tags : ,
Comments
Plongeur avec Rudy Fernandez et coiffeur de Simone Pianigiani. Aussi solide que Lior Eliyahu dans un Final Four. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.