Preview Nanterre : La saison de tous les dangers ?

Champion de France en titre, la JSF Nanterre va devoir justifier son nouveau statut. Et avec l’Euroleague en plus à gérer, le club aura de quoi faire.

Will Daniels - Claire MacelPour beaucoup d’observateurs, le titre de Champion de France de Pro A de la JSF Nanterre fut l’une des plus grosses surprises de l’histoire du championnat. Il faut dire qu’avec un budget riquiqui et une salle obsolète pour la Pro A, le club du 92 ne partait pas vraiment avec les faveurs des pronostiques. Mais avec son jeu résolument offensif et une bonne dose confiance, la JSF de Pascal Donnadieu a su créer la sensation. Mais le plus dur l’attend désormais avec la défense de ce titre et l’Euroleague au menu.

Pour répondre au mieux à ces multiples échéances, Pascal Donnadieu et son staff ont pris des risques mesurés. A la mène, c’est Kévin Lisch , beau-frère de Trent Meacham, qui sera chargé de prendre la relève de Chris Warren. Joueur propre et élégant, son jeu sans fioritures a fait mouche durant la préparation. C’est pourquoi sa fracture du doigt tombe mal obligeant la JSF à faire appel à un pigiste. En attendant, Meacham devrait avoir plus de responsabilités mais le meneur, à la fois capable de bien faire jouer son équipe et d’alimenter la marque, est une assurance tout risque de part son sang-froid. A leurs côtés, Jérémy Nzeulie apportera une dimension athlétique mais l’international camerounais a montré sur les playoffs qu’il pouvait également être précieux à trois points. Le capitaine Xavier Corosine, qui reste sur une saison compliquée en raison d’une blessure persistante aux adducteurs, apportera lui sa qualité de tir en sortie de banc. En remplacement de Travis Leslie, fort scoreur mais pas assez présent dans le jeu, c’est Sergii Gladyr  qui sera aligné à l’arrière. International ukrainien, il possède une expérience européenne que peu de joueurs nanterriens ont. Bon scoreur, il reste sur un Euro intéressant avec ses 12 points et 5 rebonds de moyenne.

Il partagera les minutes avec Marc Judith et Will Daniels qui est lui capable de se décaler en quatre. Le premier n’est pas surnommé la sangsue pour rien. Défenseur féroce, spécialiste du travail de l’ombre, il est un des hommes de confiance de Pascal Donnadieu. S’il a un shoot peu académique, il peut toutefois alimenter le scoring si besoin. Quant au second, sa polyvalence, son talent et son expérience de l’Eurocup seront un plus.

Enfin, c’est à l’intérieur que la JSF Nanterre conserve la plus grosse marge de progression avec deux jeunes prospecte prometteurs en la personne de Deshaun Thomas, drafté par les Spurs, et Mouhammadou Jaiteh, MVP français de Pro B en titre. Pour les encadrer, ils pourront compter sur l’expérience d’Ali Traoré. L’international, connu pour ses qualités d’attaquant, constitue un point d’ancrage solide mais il faudra attendre pour le voir à son maximum car le pivot est actuellement en phase de reprise. Enfin, Johan Passave-Ducteil devrait être le capitaine de la défense lui qui a évolué dans un registre plus offensif l’an dernier.

Au finale, la JSF présente un profil relativement séduisant. Mais de sa capacité à gérer le championnat et l’exigeante Euroleague dépendra la réussite de sa saison, les playoffs étant quant à eux un  objectif largement à leur portée.

Le facteur X : Will Daniels

Formidable attaquant, Will Daniels fut l’un des grands artisans de la belle première saison en Pro A de la JSF en 2011-2012. Le New-yorkais aura un nouveau un rôle de leader notamment en attaque. L’expérience acquise l’an dernier avec Riga sera un atout dont Nanterre ne manquera pas de tirer profit.

Le joueur à risque : Mouhammadou Jaiteh

Désireux à court terme de rejoindre la NBA, le pivot a encore beaucoup de travail à fournir et cela s’est vu en préparation. Encore tendre pour la Pro A, Jaiteh, s’il ne ménage pas sa peine, ne sera pas de suite opérationnel. Mais avec deux grands-frères comme Passave-Ducteil et Traoré à ses côtés, l’ancien boulonnais a tout ce qu’il faut pour franchir un cap supplémentaire sans avoir trop de pression sur les épaules.

L’effectif 2013-2014 :

Meneurs : Trenton Meacham-Kevin Lisch
Arrières-Ailiers : Xavier Corosine, Jérémy Nzeulie, Marc Judith, Sergii Gladyr
Intérieurs : Johan Passave-Ducteil, Jerry Boutsiele, Mouhammadou Jaiteh, Will Daniels, Deshaun Thomas, Ali Traoré

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.