Preview Paris Levallois : Retrouver un statut

Après une saison compliquée malgré la victoire en Coupe de France, le Paris Levallois veut retrouver le goût des playoffs.

Sean-May-K-ReineL’an dernier le PL faisait figure de favori pour les playoffs et a fortiori pour le titre avant d’exploser en vol durant la deuxième partie de saison. Si les Franciliens ont décroché la victoire en finale de la Coupe de France, cela n’a pas suffit à faire oublier LE gros point-noir : la non-qualification en playoffs. Et les retrouver sera l’objectif premier du PL pour cette nouvelle saison

Pour ce faire le Paris Levallois a commencé par changer d’état-major avec les arrivées conjointes de Jacques Monclar en qualité de manager sportif et de Greg Beugnot au poste d’entraineur. Ce dernier est venu avec dans ses bagages l’arrière Nicolas Lang.  Son association avec Andrew Albicy sera un plus indéniable le PL à l’image de ce qu’ils ont montré lors du match des champions.  « Il pense avant tout à passer avant de shooter. Quand on est arrière, quand on veut marquer, ça fait la différence » a ainsi expliqué l’ancien chalonnais au sujet de leur entente sur le terrain. A leurs côtés, Daniel Ewing apportera toute son expérience tandis que Jordan Aboki devra, lui, cravacher pour obtenir du temps de jeu. Sur les postes extérieurs, Giovan Oniangue apportera sa dureté sur des missions défensives mais aussi son shoot longue-distance tout comme Maleye N’Ndoye qui lui sort d’une saison discrète et qui aura donc une revanche à prendre.

Mais c’est sans doute à l’intérieur que le Paris Levallois possède le plus gros potentiel. Avec Jawad Williams et Sean May, le PL possède deux des meilleurs intérieurs de Pro A. Capable de shooter de loin, le premier est littéralement injouable quand il est pleinement investi. Le second est connu et reconnu pour ses mains d’or mais aussi sa défense suspecte. Mais avec un backp-up comme Aloysius Anagonye, dur au sol et davantage porté sur la défense, la cohérence sera au rendez-vous. A leurs côtés les jeunes Ada Sané et Louis Labeyrie devront gagner en consistance et en solidité pour grappiller des minutes. Mais coach Beugnot l’affirme : le travail ne leur fait pas peur.

Sur le papier, ce Paris-Levallois a tout ce qu’il faut pour se hisser dans le Top 4, voir plus. A contrario de l’an dernier, le PL devrait être moins dépendant de May ce qui avait pénalisé l’équipe en fin de saison. Cette redistribution pourrait ainsi libérer certains JFL. Et si l’équipe arrive à gérer ses coups de mou pendant la saison, les (bons) résultats seront nécessairement au rendez-vous.

Le facteur X : Andrew Albicy

Auteur d’une saison 2012-2013, le meneur est attendu au tournant et va devoir prouver qu’il a bien les épaules assez larges pour porter cette équipe. Qui plus est il n’aura d’autant pas le droit qu’il est le seul meneur pur de l’effectif. Cependant les sorties effectuées en préparation sont plutôt encourageantes. S’il maintient le rythme, l’international, réputé pour ses qualités défensives, franchira enfin un cap supplémentaire.

Le joueur à risque : Louis Labeyrie

Pour le pivot, la transition entre une équipe à la dérive, le HTV, et une plus ambitieuse, le PL, fut difficile à gérer. Pas toujours assez agressif dans la peinture, l’intérieur, passé également par Fos sur mer, reste capable de cartons offensifs. Mais pour avoir le droit à des minutes, il va devoir gagner en constance et en régularité.

L’effectif 2013/2014 :

Meneurs : Andrew Albicy, Daniel Ewing
Arrières-ailiers : Maleye NDoye, Giovan Oniangue, Nicolas Lang
Intérieurs : Louis Labeyrie, Sean May, Vincent Poirier, Jawad Williams, Ada Sané, Aloysius Anagonye

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.