Preview Pro A : Gravelines, un statut à assumer

Le BCM fait cette saison clairement partie du gratin de la Pro A.

On avait de gros doutes la saison passée, maintenant c’est clair : le BCM Gravelines ne boxe plus dans la même catégorie. Doté d’un effectif tout bonnement impressionnant aussi bien qualitativement que quantitativement, Christian Monschau a les armes pour détrôner Nancy. Disons-le donc clairement, les pensionnaires de la brûlante salle Sportica sont les outsiders numéro 1 du championnat. Et pourquoi pas les favoris ? Le sujet porte à débat…

En encaissant les départs de Ben Woodside et Saer Sene, devenus trop chers, le club nordiste a dû se trouver un nouvel axe meneur-pivot. Pour remplacer sa longue tige sénégalaise dans la peinture, le club a enregistré le retour du surpuissant J.K. Edwards et l’arrivée du revanchard Ludo Vaty. Bref, de quoi en impressionner plus d’un. S’assurant d’une force de frappe incontestable en attaque, Gravelines possède là des joueurs très dissuasifs, même si le style n’est pas le même, en défense.

Alors que Cholet et l’ASVEL le voulaient eux-aussi, le BCM a réalisé un joli pied de nez à deux de ses concurrents directs en enregistrant l’arrivée d’Andrew Albicy. Si la tâche s’annonce difficile pour le jeune meneur francilien, dans la mesure où il va devoir remplacer un joueur ayant été le porte étendard du club pendant deux saisons, nul doute qu’il a les capacités pour relever le challenge.

Certainement jaloux de voir ses rivaux engager des NBAers pendant le lockout (on taquine un peu), le club a jeté son dévolu sur Pape Sy. Annoncé prometteur lors de sa sélection par les Hawks d’Atlanta en 2010, personne ne sait vraiment quel est le niveau de ce meneur de grande taille. Peut-il être un meneur titulaire ? A-t-il progressé depuis un an ? Quoiqu’il en soit, lors des matchs de préparation, le franco-sénégalais a alterné le très bon avec le franchement pas terrible. A lui donc de faire ses preuves.

Et c’est bien là l’un des problèmes du BCM Gravelines-Dunkerque cette année. En remplaçant Ben Woodside par deux jeunes, le club a fait un gros pari. Revenu tard de l’Euro et fonctionnant souvent sur courant alternatif, Albicy sera-t-il le maître à jouer tant espéré ? Pape Sy aura-t-il le rendement attendu d’un joueur ayant évolué en NBA ? Yannick Bokolo est capable de dépanner, mais n’est pas un gestionnaire comme on a pu le voir lors du match qualificatif pour l’Euroleague face à l’ASVEL. Gare donc, car coach Monschau aura besoin d’un bon chauffeur pour driver sa belle cylindrée jusqu’au sommet.

A l’arrière, le club pourra toujours compter sur son slasher Bokolo. De plus, les dirigeants ont fait le choix de recruter le scoreur Xavier Silas droit sorti de la fac. Arrivé en fin de préparation après avoir remplacé Osiris Eldridge, pourtant très bon, qui remplaçait lui-même Marcus Landry, Silas devrait porter les destinées du club à la marque. En manque de scoreur-leader pur depuis le départ de Woodside, le club nordiste a misé sur ce rookie pour assurer la marque dans les moments chauds. Un sacré pari, là aussi.

Deux grosses incertitudes qui se devront donc d’être résolues pour éviter une nouvelle demi déception comme ce fut le cas la saison passée. Christian Monschau pourra toujours s’appuyer sur une défense aux allures de forteresse imprenable où les Rudy Jomby, Cyril Akpomedah ou autre Dounia Issa avaient déjà l’habitude de faire la loi. Possédant des joueurs capables de prendre les intervalles, de shooter à longue distance ou de dominer près du cercle, le coach nordiste a tout pour déstabiliser ses adversaires. Toutefois, il lui faudra mettre un peu d’ordre dans un jeu ayant semblé trop brouillon lors de la préparation malgré de jolies victoires.

On l’aura donc compris, le BCM a les armes nécessaires pour jouer le titre. Reste donc aux joueurs et au coach à trouver ce petit quelque chose qui leur manquait encore l’an dernier. Ce petit déclic qui transformera enfin cette belle équipe en machine à gagner implacable.

Effectif 2011-12 :

Andrew Albicy, Pape Sy, Yannick Bokolo, Xavier Silas, Rudy Jomby, Juby Johnson, Abdoulaye Loum, Cyril Akpomedah, Dounia Issa, Ludo Vaty, J.K. Edwards.

Le joueur à suivre : Xavier Silas

Même si son match face à l’ASVEL lors des qualifications pour l’Euroleague nous a aussi vite refroidi que son premier match de préparation avec sa nouvelle équipe nous a enthousiasmé, Xavier Silas est assurément le joueur à suivre côté Gravelines. Scoreur né, Silas est un joueur aussi intriguant que spectaculaire. Non drafté, son profil avait semble-t-il plu aux Sixers puisqu’ils lui avaient proposé de les rejoindre pour participer à leurs training camp. Terminant son cursus universitaire dans la petite fac de Northern Illinois avec une moyenne de 22,3 pts, 4,6 rbds par match en tant que sénior, le fils de l’ancien NBAer James Silas a commencé sa carrière dans la très prisée Université de Colorado, où il affichait en moyenne 12 points lors de sa saison freshman et 9,7 points en deuxième année. Et c’est peut-être ici que les doutes peuvent apparaître sur le nouvel arrière du BCM. N’ayant vraiment scoré à haut niveau que dans une fac « de deuxième zone », il semble difficile de dire quel sera le vrai niveau d’un joueur ayant finit son cursus avec un an de plus que ses principaux opposants. Une critique qu’il convient toutefois d’atténuer puisqu’un certain Ben Woodside avait cartonné dans une obscure fac évoluant alors en NCAA II. Pire encore, il n’en était sorti qu’à seulement 24 ans.

Le facteur X : Andrew Albicy

Le successeur de Ben Woodside n’a pas la tâche facile car, forcément, les comparaisons vont vite fusées. En optant pour Andrew Albicy, Christian Monschau a récupéré le meilleur meneur JFL disponible sur le marché. Revenu tard d’un EuroBasket où il aura surtout mangé du banc, l’ex petit meneur parisien aura assurément besoin d’un temps d’adaptation pour prendre ses marques. Bon défenseur, celui qui avoue prendre exemple sur John Linehan est appelé à devenir le nouveau meneur titulaire du BCM. Parfois trop inconstant, Albicy possède une bonne qualité de passe, une tenue de balle très au-dessus de la moyenne ainsi qu’un shoot à trois points efficace. Reste que sa petite taille et son manque de poids l’empêchent de pouvoir pénétrer et de créer de bons décalages. Lui reste donc à prouver qu’il peut être un vrai playmaker, ce qu’il n’a encore jamais vraiment démontré. Si son jeu ne dépareillera pas au milieu de ses nouveaux coéquipiers, c’est bien dans ce rôle de créateur de jeu qu’ils auront besoin de lui. Yannick Bokolo, même s’il possède une bonne qualité de passe, n’étant pas un pur créateur, ce sera au jeune francilien d’assumer cette responsabilité. Un gros challenge certes, mais aussi une vraie pression car il n’aura assurément pas droit à l’échec.

Le pronostic BasketActu :

Entre la 1ère et la 3ème place. Un effectif solide et complémentaire. Largement de quoi jouer sur plusieurs tableaux. Reste tout de même quelques incertitudes qui nous empêchent de les classer en tant que favori.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (4)

  1. wallezforever

    Ouais il faut assumer maintenant, le plus gros effectif qu on est jamais eu c'est une évidence. Reste a faire jouer tout le monde ensemble, pas une mince affaire.

  2. AND11

    Déjà l'an dernier ils avaient l'effectif le plus dense sur le papier. On connait la suite…

    On va voir si cette année ça se passe mieux. Pour moi LA clé c'est evidemment Albicy. Et attention aussi à ne pas trop mettre en concurrence Bokolo car lui aussi est très important!

  3. BCMers

    D'accord avec And11 : la clé c'est Albicy, ou plitôt c'est l'inconnue (peu de matchs de préparation). Et attention aussi à ce qu'Albicy, Bokolo et Sy ne "se marche pas trop dessus"

    Par contre, défensivement, une fois le collectif en place, le BCM sera plus fort cette saison, notamment parce qu'Alibcy (on en revient à lui encore une fois) peut mettre beaucoup plus de densité physique que Woodside, et défensivement y'a le retour de JK aussi :)

    Sinon, Monschau devra veiller à ce que certains joueurs ne soient pas trop irréguliers( je pense à Vaty et encore plus à silas, génial à Angers contre l'Asvel…puis inexistant une semaine après contre cette même équipe à Vilnius)

    Mais bon, l'année passée en début de saison, je disais déjà que Monschau avait construit la plus grosse équipe sur le papier jamais vue au BCM. Bah cette année je me (re)dis la même chose (et cette année on a un espoir qui ne demande qu'à exploser en plus ! ) :)

  4. locsp

    Je trouve que sur le papier vous avez la meilleure équipe du championnat !! Si la mayonnaise prend, vous allez avoir du spectacle dans votre chaude salle Bonne saison à vous