Preview Pro A : Ils vont jouer le titre

La nouvelle saison de Pro A approche à grands pas. Voici nos prévisions et pronostics. Dernière partie : nos favoris pour le titre.

Dans quelques semaines, les 16 équipes de Pro A seront sur le pont pour une nouvelle saison. Si Chalon tentera le doublé, d’autres auront à cœur de se relancer (ASVEL), de confirmer (Paris-Levallois), de faire oublier une saison qui s’est achevée en queue de poisson (Gravelines) ou encore de s’installer définitivement dans l’élite (Poitiers, Le Havre, Nanterre). En attendant la reprise officielle, voici nos previews et pronostics.

Les autres previews :

Ils sont candidats au Top 8
Les équipes en embuscade
Ils vont galérer

…………………………………………………………………………………………………………………………

Chalon pour marquer l’histoire

On prend les mêmes et on recommence. Le public du Colisée ne devrait pas être dépaysé. Comme la saison passée, Greg Beugnot va devoir composer avec un effectif quasiment intact.

Sur la ligne extérieure, pas de grands changements si ce n’est l’arrivée de Marcus Denmon pour combler le départ de Malcolm Delaney. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est à un autre rookie universitaire que Beugnot a choisi d’accorder sa confiance. Drafté par les Spurs en juin dernier, l’ancien pensionnaire de Missouri University est venu parfaire son apprentissage en Europe. Steed Tchicamboud gardera les rênes de l’équipe aux côtés du jeune mais désormais expérimenté Nicolas Lang. Jordan Aboudou devrait quant à lui gagner en responsabilités.

L’Elan a réussi l’exploit de conserver le MVP de la saison Blake Schilb. Après des semaines de tractation, le meilleur joueur de la saison passée en Pro A a finalement accepté de relever le défi européen avec son équipe de cœur. Ilian Evtimov tiendra son rôle au même titre que Joffrey Lauvergne. Dans la peinture, Alade Aminu a quitté les lieux et c’est Shelden Williams qui le supplée. L’ancien NBAer fera ses premiers pas en Europe.

Mais le vrai changement à l’Elan, c’est cette participation à l’Euroleague tant convoitée et largement méritée. Cette saison, les Chalonnais seront les uniques représentants français de la grande compétition européenne. Et la France se met à rêver d’une qualification au Top 16. Opposés à l’ALBA Berlin, le Maccabi, Gdynia, Sienne et Malaga, l’effectif de Beugnot semble en mesure d’aller gratter une quatrième place.

Sur le territoire français, le champion en titre sera très attendu et va devoir confirmer sa saison passée. Mais comme rien n’est simple, c’est avec un groupe diminué que l’Elan a entamé sa phase de préparation, Williams, Tchicamboud et Lauvergne ayant été sur la touche un moment. Depuis, le groupe et de nouveau au complet et Chalon entamera samedi sa saison avec une première rencontre face à l’ASVEL sous les caméras de Sport+. Sur le papier, le champion de France en titre semble en tout cas intouchable.

Le facteur X : La Blake Schilb Dependance

Si l’Elan pourra de nouveau compter sur Blake Schilb cette saison, les joueurs de Greg Beugnot vont pourtant devoir éviter de se reposer sur leur joueur vedette. Euroleague, le rythme de Chalon risque de s’accélérer cette saison avec deux matchs par semaine. Et pas sûr que Blake Schilb puisse assurer sur les deux tableaux à plein régime. Greg Beugnot va devoir puiser sur ces nombreuses ressources si l’Elan veut prétendre exister sur les deux scènes.

Le joueur à suivre : Shelden Williams

Nombreux sont les joueurs au CV étoffé à s’être cassé une dent en Pro A. L’ASVEL a eu le privilège (ou pas) de les voir se succéder. Désigné plusieurs fois meilleur défenseur en NCAA, Shelden Williams  vu sa réputation se ternir en NBA. Reste à savoir si l’ancien joueur des Nets a les armes pour s’imposer en Pro A.

Roster 2012-2013

Meneurs : Steed Tchicamboud, Ulysse Adjagba, Marcus Denmon
Arrières-Ailiers : Nicolas Lang,  Jordan Aboudou, Blake Schilb
Intérieurs : JBAM, Joffrey Lauvergne, Ilian Evtimov, Shelden Williams
Coach : Greg Beugnot

Tags : , , , , , , , ,
Comments

Commentaires (10)

  1. lasupred

    2 matchs par semaine ok , mais 65 matchs possible pour atteindre les 4 finales l'an passée , ils les ont fait et sont arrivés au bout .

    l'équipe sera plus forte et bientôt un remplaçant à GRIER sur le coté pour renforcer un bel effectif.

    Faudra que les autres viennent chercher le titre qu'on va essayé de garder

  2. GW

    "Pour cette nouvelle saison, Albicy se doit de prouver aux américains"

    C'est justement l'inverse qu'il lui faudrait, abandonner l'idée de la NBA et devenir un meneur FIBA plus complet.

    Il devrait prendre modèle sur Diot plutot qu'en être uniquement un complément comme il l'a été avec Bokolo.

    L'énergie, le premier pas et la défense sur l'homme c'est bien pour un meneur espoir mais maintenant on peut attendre de lui d'être un poil plus complet…

    J'espère ne pas revoir sans cesse cette même action. Albicy à 10m qui laisse filer le chronomètre, appelle la pose d'écrans et fonce tout droit vers le panier pour chercher la faute…

  3. lol

    looser gw

  4. pablo

    L'Eurochallenge userait le PL avec ses longs déplacements ?

    Ils jouent deux fois en Belgique, ce qui depuis Paris est pas mal comme jouer en Pro A, et une seule fois en Roumanie. Ca va…..

  5. pablo

    Y'avait pas de tirage dans le groupe du PL, les trois adversaires étaient déjà connus.

    Et entre jouer un mardi soir à Ostende ou à Boulazac en coupe, je sais pas c'est quoi le mieux :)

    Après c'est sûr la Roumanie ca fait un bout ! mais bon, "les longs déplacements de l'EL"…